L’oiseau du Bon Dieu – James McBride

DSCN0104

Titre : L’oiseau du Bon Dieu

Auteur : James McBride

Date de parution : 4 mai 2017

Editions : Gallmeister

 

Résumé :

En 1856, Henry Shackleford, douze ans, traîne avec insouciance sa condition de jeune esclave noir lorsque le légendaire abolitionniste John Brown débarque en ville avec sa bande de renégats. Henry se retrouve libéré malgré lui et embarqué à la suite de ce chef illuminé qui le prend pour une fille. Affublé d’une robe et d’un bonnet, le jeune garçon sera brinquebalé des forêts où campent les révoltés aux salons des philanthropes en passant par les bordels de l’Ouest, traversant quelques- unes des heures les plus marquantes du XIXe siècle américain. Cette épopée romanesque inventive et désopilante a été récompensée par le prestigieux National Book Award, le plus prestigieux des prix littéraires américains.

 

Mon avis :

L’oiseau du Bon Dieu nous entraîne à la rencontre de John Brown, un Blanc qui a eu pour objectif d’abolir l’esclavage et qui a vécu aux Etats-Unis jusqu’à sa pendaison en 1859.

Ce roman retrace ici les dernières années de sa vie, juste avant la Guerre de Sécession, à travers le regard d’un esclave nommé Henry, âgé de 12 ans, qui se retrouve, contre son gré, libéré et emporté par le tourbillon infernal du Capitaine Brown et de sa bande.

Le jeune garçon nous raconte ici son périple en compagnie du fanatique John Brown et se retrouve, à la suite d’un quiproquo, paré de vêtements de filles.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Henry qui n’a pas la langue dans sa poche. J’ai apprécié sa naïveté face aux événements qu’il traverse.

Même si le style narratif m’a beaucoup plu, j’ai éprouvé quelques longueurs à certains moments. Cela ne m’a pas empêchée, malgré tout, de suivre avec plaisir les aventures rocambolesques du virevoltant John Brown grâce notamment à des personnages hauts en couleurs.

Une étonnante chevauchée qui mêle humour et action en plein cœur du Sud des Etats-Unis.

James McBride nous livre avec ce roman une épopée surprenante avec ce western décalé qui n’hésite pas à nous faire découvrir l’esclavagisme sous un angle pour le moins original. Une odyssée truculente et divertissante sur un pan méconnu de l’Histoire des Etats-Unis.

note 4

Merci aux éditions Gallmeister pour cette lecture!

Publicités

3 réflexions sur “L’oiseau du Bon Dieu – James McBride

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s