Désorientale – Négar Djavadi

DSCN0014

Titre : Désorientale

Auteur : Négar Djavadi

Lu par : Lila Tamazit

Date de parution : mars 2017

Editions : Audiolib

Résumé : 

Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations : les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…

Mon avis : 

Dans la salle d’un hôpital parisien, Kimiâ Sadr attend un tube dans la main le médecin qui doit procéder à son insémination. Cette attente est l’occasion pour la jeune femme de se remémorer les souvenirs de sa famille et de sa jeunesse en Iran.

L’auteure dépeint ainsi l’Iran, son Histoire et les traces que celles-ci ont laissées sur ce pays tourmenté. A travers la famille de Kimiâ et cela sur plusieurs générations, le lecteur se retrouve immergé dans la culture iranienne.

Kimiâ évoque avec nostalgie son enfance mais aussi son exil forcé avec ses parents et ses sœurs en France.

Un récit agréable mais un peu trop confus et éparpillé à mon goût à cause des nombreuses digressions dans la première moitié du roman. Heureusement, la seconde partie m’a réconciliée avec le livre.

J’ai apprécié suivre la quête d’identité de Kimiâ à travers l’évocation de ses racines familiales mais aussi son intégration face à la culture occidentale si différente de ses origines.

Découvert en lecture audio, j’ai beaucoup aimé l’entretien de l’auteure présent à la fin du récit qui est très enrichissant et qui nous permet d’en apprendre beaucoup sur la conception de ce livre.

Un envoûtant voyage entre Orient et Occident avec cette fresque familiale mêlant passé et présent qui aborde les thèmes de l’exil, de l’identité et de la transmission. Malgré un fil conducteur un peu désordonné, cette lecture reste une belle découverte grâce à la superbe plume de Négar Djavadi qui a su me charmer.

note 3

Merci à Audiolib pour cette découverte!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s