Les Dieux du tango – Carolina De Robertis

DSCN0181

Titre : Les Dieux du tango

Auteur : Carolina De Robertis

Date de parution : mai 2017

Editions : Le Cherche-Midi

 

Résumé : 

Février 1913. Leda a dix-sept ans. Elle quitte son petit village italien pour rejoindre en Argentine son cousin Dante, qu’elle vient d’épouser. Dans ses maigres bagages, le précieux violon de son père.
Mais à son arrivée, Dante est mort. Buenos Aires n’est pas un lieu pour une jeune femme seule, de surcroît veuve et sans ressources : elle doit rentrer en Italie. Pourtant, quelque chose la retient… Leda brûle d’envie de découvrir ce nouveau monde et la musique qui fait bouillonner les quartiers chauds de la ville, le tango, l’envoûte. Passionnée par ce violon interdit aux femmes, Leda décide de prendre son destin en main. Un soir, vêtue du costume de son mari, elle part, invisible, à travers la ville.
Elle s’immerge dans le monde de la nuit, le monde du tango. Elle s’engage tout entière dans un voyage qui la mènera au bout de sa condition de femme, de son art, de la passion sous toutes ses formes, de son histoire meurtrie. Un voyage au bout d’elle-même.

Mon avis : 

Malgré sa taille imposante, j’ai dévoré ce roman en peu de temps. Une histoire addictive qui transporte le lecteur au cœur de l’Argentine au début du XXème siècle.

La plume de l’auteure est agréable, fluide et nous dépeint une héroïne attachante qui se retrouve seule, sans famille, dans un pays totalement inconnu. Celle-ci fera preuve de beaucoup de courage et de détermination pour pouvoir survivre dans cette ville dominée par un flot d’immigrés en constante augmentation.

Mais ce roman est avant tout une ode à la musique et au tango qui naît à ce moment-là en Argentine. Au fil des pages, on découvre son histoire et son évolution.

Un contexte historique qui m’a beaucoup plu et qui est également marqué par les conditions de vie difficiles des femmes à Buenos Aires à cette époque. Leda, par la force des choses, va devoir se travestir en homme afin de pouvoir assouvir sa passion pour le tango, une musique encore interdite aux femmes.

Hormis quelques longueurs lors de la traversée en bateau au début du roman, le rythme du récit m’a emportée avec cette histoire envoûtante. Un roman très riche sur les femmes, l’homosexualité et l’amour dans une ville qui s’éveille peu à peu au rythme du tango.

Dépaysement garanti avec ce roman qui nous livre un vibrant hommage au tango à travers un superbe portrait de femme. Une histoire passionnante et sensuelle qui m’a offert un très bon moment d’évasion.

note 4

Merci aux éditions Le Cherche Midi et à Babelio pour cette lecture!

Publicités

Une réflexion sur “Les Dieux du tango – Carolina De Robertis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s