Même Dieu ne veut pas s’en mêler – Annick Kayitesi-Jozan

DSC_1111

Grand-Prix-des-lectrices-48eme-edition

Titre : Même Dieu ne veut pas s’en mêler

Auteur : Annick Kayitesi-Jozan

Date de parution : septembre 2017

Editions : Seuil

 

Résumé : 

En kinyarwanda, «au-revoir» se dit : «Prends soin de survivre à la journée».

Annick Kayitesi-Jozan a survécu au génocide des Tutsis en 1994, au Rwanda. Elle avait 14 ans. Sa mère, son petit frère, une grande partie de sa famille ont été massacrés. Réfugiée en France, elle apprend au quotidien à vivre avec les morts, et avec les siens. Désormais, elle doit répondre aux questions de ses enfants. Alors, elle se souvient. Elle remonte le temps jusqu’à la cuisine pleine de suie où, pendant les tueries, elle sert de bonne aux voisins qui viennent de dénoncer sa mère.

 

Mon avis : 

En 1994, la vie a basculé pour Annick Kayitesi-Jozan et sa famille. Le conflit ethnique qui oppose Tutsis et Hutus va être à l’origine d’un effroyable massacre au Rwanda, tuant des milliers de Tutsis.

Rescapée avec sa soeur et rapatriée en France, l’auteure a choisi ici de mettre des mots face aux atrocités qu’elle a vécu afin de surmonter son traumatisme.

Elle nous confie l’indicible, évoque en vrac des souvenirs d’avant le massacre mais aussi sa reconstruction. Désormais adulte, elle essaie du mieux qu’elle peut de faire face aux interrogations de ses enfants.

Impossible de rester indifférent face à ce récit qui lui sert d’exutoire et lui permet de garder une trace de sa famille. Le style est parfois cru, parfois poétique et inévitablement fort sur le plan émotionnel.

Marquée à vie par le génocide rwandais qui a décimé sa famille, Annick Kayitesi-Jozan nous livre un témoignage difficile, bouleversant et indispensable.

note-4

Ce livre a été lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle 2018.

Publicités

3 réflexions sur “Même Dieu ne veut pas s’en mêler – Annick Kayitesi-Jozan

  1. J’ai lu infiniment meilleur sur le sujet: mieux écrit, mieux maitrisé, et plus intelligent dans le sens où c’est moins tire -larme. Celui-là me semble plus une thérapie personnelle qui aurait du rester personnelle et donc ne pas être publiée. En tout cas un livre qui , à mon sens, ne mérite pas un prix.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s