Les Loyautés – Delphine de Vigan

IMG_20180213_173139_000 (1)

Titre : Les Loyautés

Auteur : Delphine de Vigan

Date de parution : janvier 2018

Editions : JC Lattès

 

Résumé :

« Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »

 

Mon avis :

Dans ce récit s’élèvent quatre voix. Quatre trajectoires toutes liées entre elles par un cordon invisible, la loyauté.

Il y a la loyauté d’un ami qui reste fidèle malgré les dérapages de son camarade. Celle d’un fils envers ses parents, qui est réduit au silence. Mais aussi, la loyauté d’une femme à l’égard de son mari ainsi que celle d’une enseignante vis-à-vis d’elle-même et de son élève.

Delphine de Vigan évoque la loyauté sous toutes ses formes, en toute neutralité, et nous en fait découvrir le revers, parfois destructeur. On sort de cette lecture déstabilisée, on s’interroge. Jusqu’où ce dévouement, cet engagement peut-il aller?

Les mots sonnent justes et nous décrivent avec subtilité les tourments de ces quatre personnages blessés par la vie. Prisonniers de leur carcan, Hélène, Cécile, Théo et Mathis s’enferment dans le silence et s’enfoncent.

Un récit qui aborde des thématiques sociétales actuelles comme le divorce, l’alcoolisme, la maltraitance ou encore la dépression. La famille est au cœur de cette histoire poignante, impossible à lâcher.

L’écriture est directe, rythmée par des chapitres courts et percutants. J’ai été captivée jusqu’aux dernières pages mais la fin brutale, trop ouverte a laissé beaucoup de questions en suspens.

Dans ce roman choral, Delphine de Vigan explore avec lucidité les souffrances de quatre êtres humains enchaînés et écartelés par ce lien imperceptible qu’on nomme loyauté. Une lecture incisive, sombre et haletante.

note 4

Publicités

16 réflexions sur “Les Loyautés – Delphine de Vigan

  1. J’ai vu quelques avis sur la toile, souvent de lecteurs peu emballés, déçus de la brièveté du récit. Ce n’est pas mon cas même si ce roman est loin de m’avoir emporté aussi loin que ses deux précédents. Pourtant, je trouve que le travail d’écriture fait son oeuvre, que les « clichés » qu’elle emprunte parfois pour tel ou tel personnage cachent bien des choses qui remplissent les silences entre les mots. Et ce dénouement logique, cette fin si ouverte, donne finalement tout son sens au texte.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s