Une journée dans la mort de l’Amérique – Gary Younge

DSC_0090

Titre : Une journée dans la mort de l’Amérique

Auteur : Gary Younge

Date de parution : octobre 2017

Editions : Grasset

 

Résumé :

Chaque jour, ce sont près de sept enfants ou adolescents qui meurent par balle aux États-Unis. Cette statistique glaçante ne peut rendre compte à elle seule des vies détruites par les armes à feu, Gary Younge a donc décidé de raconter le destin des jeunes gens tués au cours d’une journée choisie au hasard. Ils sont dix à être abattus le 23 novembre 2013, dix enfants et adolescents âgés de 9 à 19 ans  : sept noirs, deux hispaniques, un blanc.
Gary Younge consacre un chapitre à chacune de ces victimes tuées par balle, parfois par accident, parfois lors d’un règlement de comptes  : Jaiden, Kenneth, Stanley, Pedro, Tyler, Edwin, Samuel, Tyshon, Gary et Gustin. En recoupant les entretiens qu’il a menés avec leurs proches, les rapports de la police, du «911» et des journalistes locaux, il reconstitue la vie et les dernières minutes de ces jeunes, victimes de leur condition sociale, de la négligence des adultes, des lobbys.

 

Mon avis :

Chaque jour en moyenne aux Etats-Unis, sept enfants ou adolescents sont tués par balle suite à un accident ou un règlement de compte. Une statistique glaçante. Le journaliste britannique Gary Younge a choisi de mettre des visages derrière ces chiffres. En effet, ces tragédies se déroulent la plupart du temps dans l’indifférence générale.

Dans ce livre coup de poing, il évoque la journée du 23 novembre 2013. Une journée banale en Amérique, qu’il a prise au hasard et dont il a recensé dix victimes. Dix portraits dans lesquels il nous restitue les circonstances du drame mais aussi le contexte familial et social dans lesquels les victimes ont évolué.

Même si le pathos n’est pas présent, cette lecture s’est avérée difficile et j’ai préféré lire ce document de manière fragmentée. Le travail de documentation qu’a effectué l’auteur est considérable, précis et les chiffres font froid dans le dos.

Comme Gary Younge nous l’explique dans le prologue, son intention n’est pas de relancer le débat sur les armes à feu mais simplement de nous livrer l’instantané d’une journée typique aux Etats-Unis.

Un essai poignant qui dresse un constat terrifiant et qui rend hommage à ces jeunes victimes innocentes trop vite oubliées dont la vie s’est retrouvée brisée par une arme à feu. 

note 4

12 réflexions sur “Une journée dans la mort de l’Amérique – Gary Younge

  1. Je l’avais déjà repéré et je dois avoué que ton avis me donne encore plus envie de le découvrir notamment pour en savoir plus sur cette américaine qui marche sur la tête quand il s’agit des armes

    Puis oui, c’est le genre de lecture à lire petit bout par petit bout sinon ça risque de devenir indigeste.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s