Je vais rester – Lewis Trondheim et Hubert Chevillard

DSC_0620

Titre : Je vais rester

Scénario : Lewis Trondheim

Illustrations : Hubert Chevillard

Date de parution : 2 mai 2018

Editions : Rue de Sèvres

 

Résumé : C’est l’été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu’ils n’ont pas encore déposé leurs bagages à l’appartement…  et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l’imprévu ?

 

Mon avis : 

Fabienne et Roland viennent juste d’arriver à Palavas pour passer quelques jours de vacances. Ce dernier a tout prévu et planifié les activités de chacune des journées afin qu’ils en profitent pleinement. Quand soudain, un accident improbable survient. Fabienne se retrouve alors seule et décide, malgré la disparition brutale de son mari, de suivre le planning des vacances établi par son mari.

Le point de départ de cette histoire m’a vraiment surprise par l’absurdité de la situation. Comme Fabienne, j’ai eu des difficultés à réaliser ce qui venait de se produire.

La jeune femme est hébétée face à l’événement. Elle décide de rester à Palavas mais, tout au long de son séjour, elle demeure impénétrable, indifférente à tout ce qui l’entoure. Est-elle dans le déni? A quel moment va-t-elle craquer? Son attitude m’a laissée perplexe au départ mais on comprend finalement que ce choix était nécessaire pour elle, pour prendre la teneur de cette séparation subite et savoir quel sens donner à sa vie après tout cela. Une semaine pleine de nostalgie et marquée également par une rencontre atypique.

Le ton est grave et léger à la fois dans cette BD où les non-dits dominent. Les planches muettes en majorité et l’ambiance douce de l’album favorisent la contemplation du lecteur. J’ai particulièrement apprécié les illustrations et les couleurs chaudes qui sentent bon l’été et les vacances.

Un one-shot au scénario inattendu qui aborde avec subtilité la perte de l’être cher. Une tranche de vie touchante qui nous offre un plaisant moment de lecture.

note 3

ori_aex_229933_9782369812289-page8

6 réflexions sur “Je vais rester – Lewis Trondheim et Hubert Chevillard

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s