Charogne – Borris et Benoit Vidal

DSC_1123

Titre : Charogne

Auteurs : Borris et Benoit Vidal

Date de parution : juin 2018

Editions : Glénat

 

Résumé :

Dans ce petit village des Pyrénées, le curé ne viendra plus célébrer l’office, tant que l’église ne sera pas réparée. Monter jusqu’à mi-pente pour les grands événements, il veut bien, mais pas plus loin ! Malheureusement, Joseph, le maire, homme bienfaiteur et aimé de tous, meurt brutalement. Il va falloir descendre le cercueil à dos d’hommes pour une dernière bénédiction en suivant un chemin de montagne escarpé. Et ça ne sera pas une partie de plaisir car, en plus du poids du mort, le cortège funèbre trimballe son lot de rancœurs familiales et de lourds secrets. Pour finir, les éléments s’en mêlent et la tension déjà palpable devient électrique lorsque l’orage survient. Le dernier voyage de Joseph pourrait bien être aussi le leur…

 

Mon avis :

Au XIXème siècle, dans un petit village de l’Aude, le maire est apprécié de tous car il est toujours présent pour venir en aide à ses administrés. Quand celui-ci décède brutalement et que le curé refuse de se déplacer car le toit de l’église n’a pas été réparé, la population trouve finalement une solution afin que le défunt reçoive malgré tout les derniers sacrements.

Quatre hommes sont alors chargés de porter le cercueil à la rencontre du prêtre en empruntant un sentier escarpé dans la montagne. Le périple de ce cortège insolite va peu à peu prendre une tournure inattendue et se transformer en règlement de comptes.

DSC_1128

La tension monte au fil des pages et les rancœurs s’enveniment lors de ce voyage qui réserve au lecteur bien des surprises. D’autant plus que la procession n’est pas arrivée au bout de sa peine car elle doit faire face au poids du cercueil, à l’orage et la pluie, ainsi qu’à des éboulements qui obligent les quatre paysans à changer de trajectoire.

Les couleurs et le trait caricatural renforcent l’atmosphère lourde et moite de ce récit. Et, c’est finalement lorsque l’on découvre l’étonnant dénouement de cette histoire que l’on comprend la double signification du titre de l’album. Une intrigue habilement menée qui ne nous offre aucun temps mort.

Un one-shot surprenant avec cette balade macabre qui vire au drame. Quand tout dérape et que les secrets remontent à la surface, on obtient un singulier huis-clos rural à l’ambiance étouffante.

note 4

2 réflexions sur “Charogne – Borris et Benoit Vidal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s