Tenir jusqu’à l’aube – Carole Fives

DSC_1519

Titre : Tenir jusqu’à l’aube

Auteure : Carole Fives

Date de parution : août 2018

Editions : Gallimard

 

Résumé :

«Et l’enfant ?
Il dort, il dort.
Que peut-il faire d’autre ?»

Une jeune mère célibataire s’occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l’étouffement, la mère s’autorise à fuguer certaines nuits. À quelques mètres de l’appartement d’abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d’un semblant de légèreté.
Comme la chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore?

 

Mon avis :

Elle a suivi l’homme qu’elle aimait dans une ville inconnue, s’éloignant ainsi de ses amis et de sa famille. Jusqu’au jour où il est parti, lâchement, sans un mot, reniant son rôle de père et la laissant seule avec un bébé à élever.

Du jour au lendemain, elle est devenue une mère célibataire, une maman « solo ». N’ayant pas pu obtenir de place en crèche, elle doit alors jongler entre les sorties au parc, les courses, les caprices de son fils et son travail précaire de graphiste à domicile la nuit, pendant qu’il dort.

La fatigue et les difficultés financières s’accumulent. Notre héroïne est dépassée, rongée par la solitude et l’isolement. L’amour qu’elle porte à son fils cède peu à peu la place à l’étouffement. Elle aimerait simplement exister aussi sans lui, redevenir une femme quelques instants seulement. Mais comment sortir du carcan dans lequel elle est enfermée?

Alors qu’elle cherche du réconfort sur internet, elle y trouvera uniquement des propos moralisateurs et de l’incompréhension. Une nuit, elle se décide finalement à quitter son appartement pendant que son fils dort. Juste quelques minutes de liberté. Malgré la honte, la culpabilité, elle prend goût à ces fugues et elle va aller de plus en plus loin, s’absenter de plus en plus longtemps. Jusqu’à celle de trop.

Avec une plume d’une grande lucidité et par le biais d’un parcours de vie ordinaire, Carole Fives met en exergue le caractère ambivalent du statut de mère célibataire. Elle dépeint avec une justesse incroyable ce rôle dans toute sa complexité. Comment s’épanouir en tant que femme alors que sa vie est entièrement dédiée à son enfant?

Un roman où les mots sont d’un réalisme saisissant pour aborder le thème de la monoparentalité. Une atmosphère qui devient de plus en plus irrespirable à mesure que l’on tourne les pages. Le portrait d’une mère célibataire anonyme, une parmi d’autres, qui cherche seulement à exister à nouveau en tant que femme dans un quotidien où elle perd pied peu à peu et dans lequel, elle doit affronter l’indifférence ainsi que le jugement des autres. Une lecture percutante et particulièrement édifiante.

note coup de coeur

 

Publicités

19 réflexions sur “Tenir jusqu’à l’aube – Carole Fives

  1. magali cjharron dit :

    je l’ai lu d’une traite tellement il est passionnant;cette fille est une battante pour s’en sortir seule avec son fils dans une ville où elle ne connait personne
    beaucoup de femmes se reconnaîtront a travers ce portrait

    Aimé par 1 personne

    • il devrait te plaire par rapport au sujet en effet 😉 rien à voir avec des parties de jambes en l’air, elle sort juste dehors seule, retrouver le plaisir de marcher sans une poussette, observer les gens autour d’elle… mais elle sort de plus en plus longtemps en laissant son fils de deux ans seul chez elle la nuit…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s