Après le printemps – Hélène Aldeguer

DSC_1590

Titre : Après le printemps, une jeunesse tunisienne

Auteure : Hélène Aldeguer

Date de parution : août 2018

Editions : Futuropolis

 

Résumé : 

Lauréate du Prix de la Fondation Raymond Leblanc pour Après le printemps, Hélène Aldeguer signe une bande dessinée entre fiction et reportage sur la jeunesse tunisienne désabusée, deux ans après le printemps arabe. A travers le destin de Saif, Aziz, Chayma et Meriem, elle nous fait découvrir la dure réalité de leur vie.

 

Mon avis :

Cet album nous retrace les événements qui ont bousculé la Tunisie en 2013, soit deux ans après la révolution qui a mis fin à la dictature pour enfin céder la place à la démocratie. Or, le gouvernement de transition n’est pas à la hauteur des attentes des tunisiens et la situation actuelle s’enlise.

C’est à travers le quotidien de quatre personnages qu’Hélène Aldeguer a choisi de nous restituer la Tunisie d’aujourd’hui lors d’une année qui sera notamment marquée par l’assassinat de deux députés.

Parmi eux, il y a Aziz qui travaille dans un centre d’appel. Un emploi précaire qui ne lui permet pas de mettre assez d’argent de côté afin de se marier avec Meriem, une étudiante. Chayma, quant à elle, a baissé les bras et préfère aller vivre en France. Et enfin, il y a Saif qui, en parallèle de ses études à Tunis, doit surveiller son jeune frère qui part à la dérive.

DSC_1585

Chômage et pauvreté touchent durement le pays. La jeunesse tunisienne, qui a joué un rôle moteur en 2011, voit ses rêves s’envoler en fumée. La population déchante et a repris le chemin de la rue. Les manifestations se multiplient face à la conjoncture économique qui ne s’améliore pas.

Un album qui permet d’y voir plus clair sur le contexte politique chaotique de la Tunisie après la révolution. Une chronologie détaillée est présente à la fin de l’ouvrage pour nous éclairer davantage sur la situation de ce pays, mais il aurait été sans doute plus judicieux de la placer en amont de cette lecture afin d’éviter quelques confusions.

À la manière d’un reportage, cette bande-dessinée évoque avec réalisme la jeunesse tunisienne d’aujourd’hui. Quatre récits de vie avec lesquels Hélène Aldeguer dresse le portrait d’une génération désenchantée du fait de l’instabilité politique du pays et des difficultés économiques qui perdurent. Une lecture enrichissante.

note 3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s