Les fureurs invisibles du cœur – John Boyne

DSC_1845

Titre : Les fureurs invisibles du cœur

Auteur : John Boyne

Date de parution : août 2018

Editions : JC Lattès

 

Résumé : 

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.

 

Mon avis : 

À seize ans, Catherine, enceinte, est bannie de la petite ville irlandaise où elle a grandi. Nous sommes en 1945. Sous le joug du curé et le poids des préjugés, sa famille ainsi que la communauté la forcent à partir. Sa fuite l’entraînera à Dublin où elle donnera naissance à son fils, Cyril, mais sera finalement contrainte de l’abandonner.

Dans ce roman, John Boyne nous retrace le destin tumultueux de cet enfant durant plusieurs décennies. Adopté, Cyril grandira à l’abri du besoin avec des parents qui lui manifesteront peu d’affection. Pendant son adolescence, il prend alors conscience de son attirance pour les garçons. Mais à cette époque, l’Irlande condamne l’homosexualité. La route sera longue pour le jeune garçon avant qu’il ne parvienne enfin à trouver sa place.

Une existence parsemée d’épreuves l’attend, que l’on découvre à mi-chemin entre rires et larmes. Une lecture forte qui m’a fait voyager de Dublin à Amsterdam en passant par New York. Cyril est un personnage attachant avec ses failles, qui subira les conséquences de ses choix.

Un magnifique roman qui nous dresse le portrait d’un pays sous l’emprise du pouvoir catholique, dominé par l’hypocrisie. Peu à peu, l’Irlande va s’ouvrir, les mentalités vont changer.

De nombreuses thématiques sont évoquées par l’auteur : amitié, pardon, tolérance, filiation, amour sans oublier le Sida qui ébranle le monde dans les années 80.

Le roman captivant de John Boyne est avant tout le récit d’une vie. L’histoire d’un homme mais également celle d’un pays, l’Irlande, face à l’homosexualité.  Une épopée romanesque époustouflante qui m’a à la fois transportée, bouleversée et révoltée.

note coup de coeur

Publicités

9 réflexions sur “Les fureurs invisibles du cœur – John Boyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s