L’enlèvement du prince Oléomargarine – Mark Twain, Philip et Erin Stead

dsc_2494 (1)

Titre : L’enlèvement du prince Oléomargarine

Auteurs : Mark Twain et Philip Stead

Illustrations : Erin Stead

Date de parution : octobre 2018

Editions : Kaléidoscope

 

Chaque soir, au moment du coucher, Mark Twain avait instauré un petit rituel avec ses deux enfants. Les fillettes choisissaient une image dans un magazine qui formait ainsi le point de départ d’un récit entièrement inventé par l’illustre écrivain.

C’est ainsi qu’est née l’histoire de Johnny, malheureusement inachevée, qui a finalement atterri des décennies plus tard entre les mains de Philip et Erin Stead, tous les deux à l’origine de ce magnifique album.

dsc_2424 (1)

Le héros de ce livre, Johnny, vit dans un pays « pas très lointain mais suffisamment difficile à trouver pour que vous n’y arriviez probablement jamais ». Le jeune garçon a grandi dans la misère, entouré d’un grand-père cruel.

dsc_2433 (1)

Heureusement, il a une amie. Une poule mélancolique nommée curieusement Pestilence et Famine. Lorsque son grand-père lui demande d’aller vendre sa poule au marché, Johnny n’a d’autres choix que d’obéir, la mort dans l’âme. D’étonnantes rencontres peuplent alors son voyage. Un étrange cortège qui marchent le dos voûté, une vieille dame aveugle qui possèdent des graines magiques. Des péripéties qui seront les prémices d’une quête extraordinaire pour laquelle l’enfant devra notamment se mettre sur les traces d’un prince disparu.

dsc_2421 (1)

Philip Stead fait preuve d’une grande subtilité avec ce récit, puisqu’il a imaginé une conversation entre lui et Mark Twain qu’il a intercalé à l’histoire de Johnny. L’ensemble fonctionne parfaitement et le ton sarcastique de ce conte m’a beaucoup plu. D’autant plus que les splendides illustrations d’Erin Stead sont envoûtantes, avec des couleurs douces et un crayonné tout en délicatesse.

Une savoureuse fable qui enchantera aussi bien les enfants que les adultes avec les aventures merveilleuses de ce jeune garçon. Une belle leçon de courage, d’humanité à laquelle s’ajoute une bonne dose d’humour.

dsc_2429 (1)

Publicités

Une réflexion sur “L’enlèvement du prince Oléomargarine – Mark Twain, Philip et Erin Stead

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s