L’île aux enfants – Ariane Bois

DSC_3317 (1)

Titre : L’île aux enfants

Auteure : Ariane Bois

Date de parution : mars 2019

Editions : Belfond

 

En 1963 à La Réunion, Pauline a six ans lorsqu’elle se fait enlever avec sa petite sœur Clémence alors qu’elles rentraient à pied à leur domicile. Les deux fillettes sont envoyées dans la Creuse, séparées puis adoptées. Les années passent et les souvenirs s’estompent. Trente ans plus tard, une émission de radio fait resurgir le passé et c’est la fille de Pauline qui décide de mener l’enquête sur les origines de sa mère.

Avec ce roman, Ariane Bois donnent la parole à ces enfants réunionnais, plus de deux mille, qui ont été déplacés et déracinés durant deux décennies par les autorités françaises afin de repeupler les départements ruraux en métropole. Ces dernières n’ont pas hésité à berner les parents, la plupart du temps des personnes défavorisées et analphabètes, avec notamment la promesse d’un avenir meilleur.

Et si certains de ces enfants ont eu la chance d’être adoptés dans des familles aimantes et d’aller à l’école, d’autres ont été tout simplement exploités cruellement et maltraités.

Avant de lire ce récit, j’ignorais tout de ceux qu’on nomme « les enfants de la Creuse » et cette lecture m’a ouvert les yeux sur ces événements longtemps dissimulés par le gouvernement.

Une histoire dramatique, sans pour autant tomber dans le pathos, qui se lit d’une traite grâce à la plume fluide et juste de l’auteure. Si la trame narrative est classique et sans réelle surprise, cette lecture n’en demeure pas moins indispensable et bouleversante.

À travers le destin de ces deux fillettes, Ariane Bois met en lumière l’histoire méconnue de ces milliers d’enfants réunionnais contraints à l’exil orchestré par l’Etat français et arrachés à leurs parents. Une lecture édifiante et nécessaire avec ce sujet fort et poignant.

note 4

14 réflexions sur “L’île aux enfants – Ariane Bois

  1. flyingelectra dit :

    et moi j’ai du voir trois reportages dessus et lu des articles, ils en ont reparlé car l’Etat français a du présenter ses excuses. Ce livre est le bienvenu car je réalise que beaucoup de gens n’étaient pas au courant. Ma mère m’a dit qu’elle en avait entendu parler il y a fort longtemps.

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais lu un roman ado sur le sujet : « Quand les mangues resteront vertes » de Christophe Léon et il m’avait beaucoup plu ! Je pense me laisser tenter, ta chronique me donne très envie d’approfondir sur cette thématique dont on parle si peu, finalement…

    Aimé par 1 personne

Répondre à mesechappeeslivresques Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s