Sorties littéraires #19

DSC_3387

Comme chaque samedi, retrouvez toutes les sorties littéraires de la semaine qui ont attiré mon attention 😉

Et vous? Pour quelles nouveautés craquez-vous? 

61sozqjr14L

Ce qui est monstrueux est normal – Céline Lapertot

Sortie : le 9 mai 2019 (Viviane Hamy)

Résumé : «Ce qui est monstrueux est normal, c’est une phrase qu’elle écrira souvent, l’enfant devenue grande, sans savoir que cette litanie constituera le fil rouge d’un récit. Oui, ce qui est monstrueux est normal, pour un être jeune dont l’œil s’habitue aux fissures dans les murs blancs et aux odeurs d’urine dans les couloirs d’immeubles. Il vaut mieux en rire qu’en pleurer, dit l’adage populaire, à peine conscient de son héritage. Rire de l’homme qui nous élève, chercher tout au fond de soi le respect qu’on lui doit, mais rire – un rictus qu’on n’effacera jamais – pour oublier qu’on voudrait lui balancer un bon coup de pied dans la nuque.»

********

71YSPpFiI5L

Les Sales Gosses – Charlye Ménétrier McGrath

Sortie : le 9 mai 2019 (Fleuve éditions)

Résumé : Jeanne a été placée en maison de retraite par ses enfants. Et le pire, c’est que chacun se renvoie la balle pour déterminer qui a été à l’initiative de cette mascarade.
Elle a beau avoir 81 ans, une ribambelle de petits-enfants et des tonnes de carnets noircis au fil du temps, preuves de son (très) long passage sur Terre, elle n’a pas dit son dernier mot. Son plan : simuler la démence et les rendre tous dingues.
Sauf que, ce lieu dans lequel elle ne voyait qu’hostilité va lui révéler bien des surprises…
En prenant part, d’abord sur la pointe des pieds, puis avec une ardeur qu’on ne lui connaissait pas, aux rendez-vous mensuels d’une clique de pensionnaires plus agités qu’une colonie de vacances, Jeanne va réveiller des pans de sa personnalité qu’elle pensait à jamais enfouis : la curiosité, l’espoir… et surtout : l’audace. Qu’on se le dise : au « jeu des regrets » de l’avant-dernier vendredi du mois, rien n’est jamais perdu.

********

71Jq5smX3LL

Retour à Birkenau – Ginette Kolinka et Marion Ruggieri

Sortie : le 9 mai 2019 (Grasset)

Résumé : « Moi-même je le raconte, je le vois, et je me dis c’est pas possible d’avoir survécu… »
Arrêtée par la Gestapo en mars 1944 à Avignon avec son père, son petit-frère de douze ans et son neveu, Ginette Kolinka est déportée à Auschwitz-Birkenau : elle sera seule à en revenir, après avoir été transférée à Bergen-Belsen, Raguhn et Theresienstadt. Dans ce convoi du printemps 1944 se trouvaient deux jeunes filles dont elle devint amie, plus tard : Simone Veil et Marceline Rosenberg, pas encore Loridan – Ivens.
Aujourd’hui, à son tour, Ginette Kolinka raconte ce qu’elle a vu et connu dans les camps d’extermination. Ce à quoi elle a survécu. Les coups, la faim, le froid. La haine. Les mots. Le corps et la nudité. Les toilettes de ciment et de terre battue. La cruauté. Parfois, la fraternité. La robe que lui offrit Simone et qui la sauva. Que tous, nous sachions, non pas tout de ce qui fut à Birkenau, mais assez pour ne jamais oublier ; pour ne pas cesser d’y croire,  même si Ginette Kolinka, à presque 94 ans, raconte en fermant les yeux et se demande encore et encore comment elle a pu survivre à « ça »…

********

61j5FLwFmJL

Bleue – Maja Lunde

Sortie : le 9 mai 2019 (Les Presses de la Cité)

Résumé : Norvège, 2017. Depuis son plus jeune âge, Signe a fait passer l’écologie avant tout. Ainsi a-t-elle préféré renoncer à Magnus, dont elle ne partageait pas les idées. Aujourd’hui, elle vit sur un bateau amarré dans un fjord, au plus près de l’eau. Et c’est pour sauver l’eau qu’elle décide à soixante-sept ans d’entreprendre un dernier périple en mer, lorsqu’elle apprend qu’une opération commerciale, autorisée jadis par Magnus, menace son glacier natal. L’heure est venue pour Signe d’affronter son grand amour perdu. Pour cela, elle doit prendre la direction du sud de la France…
France, 2041. La guerre de l’eau bat son plein. Avec Lou, sa fille aînée, David a fui les Pyrénées ravagées par la sécheresse pour retrouver sa femme et leur bébé, dont il a été séparé. Mais les réfugiés climatiques sont bloqués à la frontière, et les ressources commencent à manquer. Un jour, à des kilomètres de la côte, David et Lou trouvent un voilier au beau milieu d’un champ desséché : le bateau de Signe…

********

71lF+FBcCaL

Carnets clandestins – Nicolás Giacobone

Sortie : le 9 mai 2019 (Sonatine)

Résumé : Santiago Salvatierra, le plus grand réalisateur d’Amérique latine a kidnappé son scénariste, Pablo Betances, qu’il tient emprisonné dans la cave de sa maison. Il ne le relâchera que lorsqu’il aura écrit un chef-d’œuvre, le film qui va changer l’histoire du cinéma. Dans cette pièce, ne contenant qu’un matelas, un ordinateur portable, la compilation intégrale des Beatles, un ukulélé, les œuvres complètes de Borgès et un carnet clandestin, Pablo consigne chaque jour son quotidien. Les rapports entre les deux hommes sont houleux mais le scénario avance. Jusqu’au jour où Pablo ne peut plus écrire un seul mot…

********

61l1bDQBymL

Le dernier cadeau de Paulina Hoffmann

Sortie : le 9 mai 2019 (Les Escales)

Résumé : À la mort de sa grand-mère Paulina Hoffmann, Alicia, une jeune madrilène, hérite d’un appartement à Berlin dont sa famille ignorait l’existence.
Endeuillée et en pleine tourmente suite à son divorce, elle décide de se rendre dans la capitale allemande pour en apprendre davantage. Alicia découvre alors la vie extraordinaire de Paulina qui vécut au plus près les affres de l’Histoire : de son enfance à Berlin, où elle conut les horreurs du nazisme puis tenta de survivre dans une ville livrée aux exactions des soldats de l’Armée rouge, jusqu’à son arrivée en Espagne sous le régime franquiste.
Face à ce passé tumultueux, Alicia se retrouve confrontée à ses propres démons. Saura-t-elle créer sa voie entre ses racines allemandes et espagnoles, et vivre enfin la vie, qu’au fond, elle a toujours souhaitée ?

********

81bLuA+Dj3L

Des rêves infinis – Karen Thompson Walker

Sortie : le 9 mai 2019 (JC Lattès)

Résumé : Dans la petite ville universitaire de Santa Lora, en Californie du Sud, une maladie mystérieuse plonge les habitants dans un sommeil persistant. C’est d’abord Mei, jeune étudiante d’origine chinoise, qui découvre sa colocataire Kara en état de sommeil profond, qu’elle fait évacuer à l’hôpital. C’est ensuite au tour de Libby et Sarah, deux jeunes sœurs dont la mère est morte peu après leur naissance, de voir leur père frappé du même mal. Puis ce sera Rebecca, atteinte par la maladie – alors qu’elle porte en elle un foetus qui va se développer pendant toute la durée de l’épidémie – qui dort sans discontinuer depuis cinq jours. Toute la ville est exposée. L’hôpital n’a plus de lits disponibles, la bibliothèque est réquisitionnée, des tentes sont installées sur les pelouses. Le lieu est mis en quarantaine, des soldats armés barrent l’entrée et la sortie de la ville. Si bien que Ben et Annie, un couple d’enseignants, venus de Brooklyn avec leur nouveau-né ne parviennent pas à s’échapper et vont être frappés à leur tour. Quand ils se réveillent, nombre d’entre eux se rappellent de leurs rêves, qu’ils croient prémonitoires. Mais peu à peu, comme dans le cas de Ben, on s’aperçoit que ce sont des souvenirs entremêlés de rêves. Et ces rêves, qui faisaient papillonner de façon énigmatique les paupières des dormeurs, sont peut-être des portes ouvertes sur des univers parallèles. Avec justesse et sensibilité, l’auteur entraîne ses lecteurs vers des rêves infinis.

********

71CvDecr8zL

L’échappée douce – Laurence Couquiaud

Sortie : le 9 mai 2019 (Mazarine)

Résumé : Claire et Callum sont d’âges et de mondes différents. Tout semble les séparer. Pourtant, ils se rencontrent le temps d’une parenthèse inattendue. Savourant cette échappée douce loin de sa famille, Claire va entraîner Callum à la découverte des lieux cachés de Paris : leurs vies, leurs maux du passé vont se révéler au fil de leur déambulation, faisant naître une attirance mutuelle. Jusqu’au point de bascule.
Entre les palpitations d’un nouvel amour et la quiétude d’une vie qui s’est reconstruite, entre remords et regrets, y a-t-il pour Claire un bon choix ?
Et vous, que feriez-vous à sa place ?

 

Bonnes lectures!

Publicités

Une réflexion sur “Sorties littéraires #19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s