Le blues de La Harpie – Joe Meno

DSC_0702

Titre : Le blues de La Harpie

Auteur : Joe Meno

Traduction : Morgane Saysana

Date de parution : janvier 2018

Editions : Le Livre de Poche

 

La Harpie, une sordide petite ville de l’Illinois.

Luce Lemay vient d’achever sa peine de prison. En liberté conditionnelle, il décide de revenir s’installer dans sa bourgade natale. Mais cette ville l’a vu commettre le pire car, à la suite d’un braquage, sa voiture est venue heurter de plein fouet un landau.

À sa sortie, notre ex-détenu retrouve son ami Junior, rencontré derrière les barreaux et se fait embaucher grâce à lui dans une station-service. L’amour croise également sa route avec une serveuse nommée Charlene qui n’aspire qu’à une seule chose, démarrer une nouvelle vie ailleurs. Néanmoins, si les deux compères sont pétris de bonnes intentions et souhaitent repartir à zéro, leurs consciences ne leur laissent aucun répit et la culpabilité leur colle à la peau.

D’autant plus qu’en dépit de tous ses efforts, Luce est condamné d’avance. Car la population n’a pas oublié. Et la seule once d’espoir qui subsiste pour mener une vie respectable sera vite anéantie par les effluves de haine de plus en plus fortes qui émanent dans la ville.

J’ai d’emblée été accrochée par la plume de Joe Meno que je découvre avec ce roman. Une écriture fluide, poétique avec un soupçon d’humour qui m’a embarquée dans les rues étouffantes et glauques de La Harpie. L’auteur excelle également dans la description des personnages, notamment Junior, un grand gaillard naïf au cœur tendre, que les remords vont peu à peu faire basculer dans la folie.

Un roman noir américain comme je les aime avec un héros en quête d’une rédemption qui semble inaccessible. En effet, difficile de s’écarter des chemins de la perdition dans cette ville où la rancœur est tenace. Un récit captivant de bout en bout.

note 4

12 réflexions sur “Le blues de La Harpie – Joe Meno

  1. Heureuse de lire ces bons mots! Je garde encore la relation entre Luce et Junior, relation qui a fait fondre mon coeur de pierre. Imagine!
    Et tous ces oiseaux morts…

    Tu comptes lire « Prodiges et miracles »?

    En tout cas, je t’envie vertement de lire le Tommy Orange. C’est LE roman de la rentrée que j’attends avec le plus d’impatience…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s