L’appel – Fanny Wallendorf

DSC_1322 (1)

Titre : L’appel

Auteure : Fanny Wallendorf

Date de parution : janvier 2019

Editions : Finitude

 

À en croire les entraîneurs de Richard, ce dernier ne posséderait aucun talent pour le sport. Inscrit dans un club d’athlétisme simplement parce qu’il souhaite se faire des amis, le jeune garçon est loin d’imaginer qu’une dizaine d’années plus tard, il remportera une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Mexico grâce à une nouvelle technique dont il sera l’instigateur, le saut dorsal.

Issu d’une famille de classe moyenne, Richard est un adolescent plutôt rêveur et solitaire qui grandit dans l’Oregon. Il partage son temps entre l’école et ses entraînements dans un club de saut en hauteur. Mais, gêné par sa grande taille, il ne parvient plus à progresser et à faire évoluer son saut en ciseaux.

Guidé par son instinct et sa volonté de perfectionnement, multipliant les heures d’entrainement seul dans un stade à l’abandon, il réussit à mettre au point une nouvelle technique pour franchir la barre.

Cette fiction s’inspire de la vie de l’athlète Dick Fosbury, inventeur du célèbre rouleau dorsal qui porte son nom. Avec ce roman, Fanny Wallendorf relève brillamment le défi de faire du lecteur le témoin de la naissance de ce saut novateur qui a bouleversé la discipline et l’univers du sport à la fin des années 60.

Elle nous dépeint, grâce à une plume simple et alerte, le parcours stupéfiant de ce garçon qui a choisi d’écouter son corps en dépit des moqueries et de l’hostilité que suscite ce saut inédit.

Richard visualise la trajectoire, maîtrise sa respiration. Il dompte ses émotions et fait abstraction du monde extérieur qui l’entoure. Le jeune homme se concentre uniquement sur le sautoir. Il démarre sa course et courbe son élan, se propulse dans les airs et franchit la barre sur le dos avec une sensation de plénitude extrême.

Avec pour toile de fond la guerre du Vietnam et les premiers émois amoureux de l’adolescent, l’auteure s’immisce dans la tête de Richard avec talent. N’ayant pas du tout l’esprit compétiteur, le jeune homme, humble et passionné, se révèle attachant et fascinant par la persévérance ainsi que l’audace dont il fait preuve.

Un premier roman captivant sur le dépassement de soi avec le récit de vie particulièrement inspirant de cet homme qui a ébranlé la pratique du saut en hauteur.

note 4

6 réflexions sur “L’appel – Fanny Wallendorf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s