Dans les forêts de Sibérie – Virgile Dureuil et Sylvain Tesson

IMG_0589

Titre : Dans les forêts de Sibérie

Auteurs : Virgile Dureuil et Sylvain Tesson

Date de parution : novembre 2019

Editions : Casterman

 

De février à juillet 2010, Sylvain Tesson prend la décision de vivre loin de toute civilisation, dans les contrées reculées et sauvages de la Sibérie. C’est dans une cabane, au bord du lac Baïkal, qu’il va vivre cette expérience hors norme. Une vie d’ermite, entouré de vodka et de livres, face à lui-même.

Cette bande-dessinée, adaptée de son roman qu’il n’est plus nécessaire de présenter, nous relate son voyage par le biais d’un journal de bord. La contemplation de la nature qui l’entoure, l’isolement, les promenades en raquette dans la forêt, la plénitude qui l’envahit pendant son séjour ou encore les rencontres, rares mais chaleureuses qu’il a l’occasion de vivre durant ces quelques mois. L’écrivain nous livre les pensées qui le traversent et nous dépeint la simplicité de son quotidien.

9782203198821_2

Alors oui bien sûr, les rebondissements sont peu nombreux durant cette lecture mais je me suis laissée porter par les mots de Sylvain Tesson, par l’immensité et la beauté des paysages sibériens grâce aux superbes illustrations de Virgile Dureuil ainsi que par l’atmosphère, affrontant le vent glacé de la taïga et savourant la chaleur du poêle de sa cabane isolée du reste du monde.

Un joli moment de lecture et une première rencontre avec l’univers de Sylvain Tesson qui m’a donné l’envie d’aller plus loin.

note 3

10 réflexions sur “Dans les forêts de Sibérie – Virgile Dureuil et Sylvain Tesson

  1. J’ai lu le livre et je n’ai pas trouvé que la BD apportait grand-chose parce que les dessins ne sont pas géniaux. Si Guillaume Sorel ou Emmanuel Lepage s’étaient emparés de ce texte, là ça aurait pu être plus fort mais j’ai été assez déçue du résultat.

    Aimé par 1 personne

    • N’ayant pas lu le roman, pas de comparaison possible pour moi. Et pour les dessins, je les ai aimés même s’ils restent plutôt classiques. Evidemment, je te rejoins concernant les deux auteurs que tu cites, la BD aurait sûrement eu une portée plus forte

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s