Publié dans Chroniques de romans, Coups de cœur, Non classé

J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi – Yoan Smadja

DED175A5-F48A-4D1D-B747-7348D7276117

Titre : J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi

Auteur : Yoan Smadja

Date de parution : février 2020

Editions : Pocket

 

Reporter française, Sacha est régulièrement envoyée aux quatre coins du monde pour couvrir les conflits qui secouent la planète. Mais lorsqu’elle se retrouve en avril 1994 à Kigali, la capitale du Rwanda, le jeune femme ignore alors qu’elle va être le témoin de l’indicible et que ces événements vont définitivement bouleverser sa vie.

Sa route croise celle de Daniel, un médecin tutsi qui cherche désespérément à retrouver sa femme Rose et son fils. Mais le pays est ravagé par la haine et sa vie est constamment menacée lors de ses recherches.

Ce roman évoque le basculement de tout un pays dans l’horreur et s’attarde principalement sur les premiers jours du génocide du peuple tutsi. Mais, ce livre revient aussi sur ses origines tout en mettant en avant l’indifférence des autres nations durant ce massacre.

Le gros point fort de cette fiction est sans conteste la construction de l’intrigue qui alterne habilement entre l’histoire de Sacha et les lettres de Rose. Deux regards complémentaires, poignants qui plongent le lecteur au cœur du chaos.

Des personnages forts, une plume magnifique et d’une grande sensibilité, un récit prenant, j’ai été complètement chamboulée par cette histoire. Et si le sujet est dur, l’auteur ne tombe à aucun moment dans la surenchère de détails larmoyants.

Un premier roman admirable, absolument bouleversant, qui nous fait revivre avec intensité l’une des tragédies de notre Histoire.

note coup de coeur

15 commentaires sur « J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi – Yoan Smadja »

    1. Il est vraiment très beau et fort en émotion! oui j’ai lu et adoré Petit pays (j’attends d’ailleurs avec impatience le film le mois prochain) je ne connais pas le second mais j’irai voir ça de plus près. Et j’adore ma lecture en cours! 🙂 tu l’as lu?

      J'aime

  1. Cette tragédie de l’Histoire, encore si proche, me désespère et me fascine à la fois.
    Le devoir de mémoire de se poursuivre.

    Il me le faut, celui-là. Et si, en plus, c’est un coup de coeur pour toi, je vais foncer.

    Je te recommande fortement « Un dimanche à la piscine à Kigali » du Québécois Gil Courtemanche, paru chez Folio. C’est avec ce roman que j’ai découvert le génocide. Comme Fanny, j’ai aussi lu « Petit Pays » et « J’ai longtemps où peur de la nuit », tous à la hauteur.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui il est important que les jeunes générations ne passent pas à côté de cette tragédie qui a fait tant de victimes. Il se lit d’une traite tu verras 😉 J’ai noté le québécois et celui de Fanny. C’est vrai que Petit Pays était très réussi aussi!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s