Les sorties en poche prévues pour juin et juillet

IMG_2158

Je vous ai rassemblé dans cet article les sorties en poche qui me font de l’œil pour juin et juillet mais également les romans que j’ai adorés en grand format et que je vous recommande chaudement. 😉

81hx30EuxtL

Ma chronique par là

La police des fleurs, des arbres et des forêts – Romain Puértolas

Sortie : le 17 juin 2020 (Le Livre de Poche)

Résumé : Durant la canicule de l’été 1961, un officier de police de la grande ville est dépêché à P., petit village perdu dans lequel on vient de faire une macabre découverte : Joël, seize ans, a été retrouvé découpé en morceaux dans une des cuves de l’usine de confiture. L’inspecteur citadin est accueilli par le garde-champêtre, qui tient plus du gendarme de Guignol que de l’adjoint efficace, et se retrouve dans une communauté où les habitants semblent étonnamment peu affectés par le drame. Pour compliquer l’affaire, un orage empêche toute liaison téléphonique, l’autopsie a été pratiquée par le vétérinaire improvisé légiste, et la victime est déjà enterrée.

********

81tApncEILL

Ma chronique par là

Sous le soleil de tes cheveux blonds – Agathe Ruga

Sortie : le 10 juin 2020 (Le Livre de Poche)

Résumé : L’une est blonde, secrète et bourgeoise. Au lycée, on la surnomme Brigitte. L’autre, extravertie et instable, répond au nom de Brune. Toutes deux sont encore des jeunes filles pleines d’avenir. Traversant les années folles de la jeunesse, elles découvrent ensemble la joie d’aimer, de danser, de rire et de boire jusqu’au petit matin en rêvant à leurs destins de femmes. Mais un étrange jour d’été, tout s’arrête brusquement. Sans donner aucune explication, Brigitte rompt leur amitié et disparaît.
Les années passent mais n’effacent pas la douleur de l’absence. Lorsque Brune tombe enceinte, elle ressent le besoin de comprendre.

********

81TcKYveMML

Une immense sensation de calme – Laurine Roux

Sortie : le 4 juin 2020 (Folio)

Résumé : Dans le Grand Est, au cœur d’une immense étendue glacée, la narratrice a été recueillie par des pêcheurs après la mort de sa grand-mère Baba. Les journées passent, identiques, en harmonie brutale avec la nature. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Igor, un homme magnétique, étrange et sauvage. Celui qu’elle attendait. Elle découvre l’amour, décuplé par une nature étonnamment vivante et par tout ce que la jeunesse porte d’insolence. Igor livre du poisson séché à de vieilles femmes isolées dans la montagne. Cinquante ans auparavant, le pays a été ravagé par une guerre, ne laissant que des femmes et des enfants. Les survivants ont voté pour le Grand-Oubli, et seules les aïeules conservent secrètement la mémoire du passé. Avant de mourir pourtant, Baba a révélé à sa petite-fille l’existence des Invisibles, des créatures redoutées et honnies. A mesure que la narratrice côtoie Igor, le mystère qui l’entoure s’épaissit. Qui est Tochko, cet Invisible dont il paraît si proche ? Alors qu’une tempête les précipite dans la tourmente, la narratrice plonge dans les légendes et les souvenirs de ceux qui survivent au fil des saisons. Au plus noir du conte, Laurine Roux dit dans ce premier roman le sublime d’une nature souveraine et le merveilleux d’une vie qu’illumine le côtoiement permanent de la mort et de l’amour.

********

71CyrKs-AuL

Ma chronique par là

Sous les branches de l’Udala – Chinelo Okparanta

Sortie : le 2 juillet 2020 (10/18)

Résumé : Ijeoma a onze ans lorsque la guerre civile éclate au cœur de la jeune république du Nigeria. Son père est mort et sa mère, aussi abattue qu’impuissante, lui demande de partir quelques temps et d’aller vivre à Nweni, un village voisin. Hébergée par un professeur de grammaire et son épouse, Ijeoma rencontre Amina, une jeune orpheline. Et les fillettes tombent amoureuses. Tout simplement.
Mais au Biafra, dans les années 1970, l’homosexualité est un crime.
Commence alors le long et douloureux combat d’Ijeoma pour réussir à vivre ses désirs et, surtout, à comprendre qui elle est : il y aura la haine de soi, les efforts pour faire ce que l’on attend d’elle, et, enfin, la puissance des sentiments, envers et contre tous…

********

71cUtF9KlxL

Un parfum de rose et d’oubli – Martha Hall Kelly

Sortie : le 11 juin 2020 (Pocket)

Résumé : 1914. Si l’ombre noire de la guerre se déploie sur la vieille Europe, c’est une autre menace, rouge celle-ci, qui guette la sainte Russie. Dans le tourbillon révolutionnaire qui, bientôt, s’empare de Saint-Pétersbourg, trois femmes s’apprêtent à vivre les heures les plus tragiques de leur existence. Sofya l’aristocrate, dépouillée de tout et jetée sur les routes de l’exil. Eliza l’Américaine philanthrope, sans nouvelles de ses amis russes. Varinka la paysanne, au cœur lourd d’espoirs et de contradictions.
Entre ces trois femmes, un seul combat compte vraiment : il s’appelle Max, et c’est un enfant…

********

61w7P0FFf0L

L’amour est aveugle – William Boyd

Sortie : le 4 juin 2020 (Points)

Résumé : 1894. Brodie Moncur, jeune accordeur surdoué, s’installe à Paris pour fuir l’ennui de la province écossaise. Sa rencontre avec la belle Lika Blum, soprano russe et maîtresse du célèbre pianiste qui l’emploie, va bouleverser le cours de son existence. Quand leur liaison clandestine est éventée, commence une errance de par le monde, de Genève à Vienne et jusqu’aux îles Andaman, où se scellera son destin.

********

qef

L’Etoile du nord – D.B. John

Sortie : le 2 juillet 2020 (Pocket)

Résumé : Elle est espionne. Sa sœur jumelle a disparue. Il est général. Elle est criminelle. Leur point commun : un geste, un mot, et c’est la mort.

********

81oPor5LePL

Les fleurs sauvages – Holly Ringland

Sortie : le 10 juin 2020 (Le Livre de Poche)

Résumé : Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère, qu’elle ne connaît pas. Quittant le bord de l’océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d’Australie. Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu’ils se font trop douloureux. Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite-fille. Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu’il y a des choses que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir.

********

717oVTozhLL

Ma chronique par là

La vérité sort de la bouche du cheval – Meryem Alaoui

Sortie : le 11 juin 2020 (Folio)

Résumé : Jmiaa est une prostituée de Casablanca au fort caractère et à l’humour détonnant. Elle élève sa fille seule et n’a pas la langue dans sa poche pour décrire le monde qui l’entoure : son amoureux Chaïba, brute épaisse et sans parole, Halima, sa consoeur qui lit le Coran entre deux clients, ou encore Mouy, sa mère à la moralité implacable qui semble tout ignorer de l’activité de sa fille. Mais la vie de Jmiaa est bouleversée par l’arrivée d’une jeune réalisatrice, qui cherche une actrice pour son premier film…

********

51glv8YuudL

Ma chronique par là

Sauvage – Jamey Bradbury

Sortie : le 18 juin 2020 (Gallmeister)

Résumé : À dix-sept ans, Tracy sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités enneigées de l’Alaska. Amoureuse de la nature sauvage, elle possède un secret : un don hors norme, hérité de sa mère, qui la relie de façon unique aux animaux, mais peut-être aussi aux humains. Sa vie bascule le jour où un inconnu l’attaque en pleine forêt, puis disparaît. Quand Tracy reprend connaissance, couverte de sang, elle est persuadée d’avoir tué son agresseur. Ce lourd secret la hante jour et nuit, et lorsqu’un jeune homme à la recherche de travail frappe à leur porte, Tracy sent émerger en elle quelque chose de sauvage.

********

6111GnVeiIL

Les bâtisseurs du vent – Aly Deminne

Sortie : le 8 juillet 2020 (J’ai Lu)

Résumé : Sans cœur étaient les nantis du village reculé où se déroule l’histoire ici contée. Et sans âme se sont-ils tous, à la fin, retrouvés.
Entre la première et la dernière page de ce livre, quatre saisons vont défiler. L’église va, une nuit d’été, être démolie par la foudre. Le bourgmestre, l’ apothicaire, le curé Emmanuel et son terrible secret, sans oublier tous les autres qui ont vu mais se sont tus, tous ceux qui prospéraient dans les riantes ruelles et les jolies maisons vont condamner le petit peuple entassé dans les bas-fonds du bourg à l’impossible : reconstruire en quelques mois et de leurs mains l’église foudroyée.
Andreï Voronov, notre héros, et son chat Miouchki, Fabrizio et Jamal, Zuang et les frères irlandais vont alors tenter de relever cet incroyable défi qui fera d’eux et pour toujours : les bâtisseurs du vent.
Entre la première et la dernière page de ce livre : des jours et des jours de labeur, des rires et des peines, des parties de pêche au bord du fleuve, l’aide d’une poignée de justes et le courage du désespoir.
Entre la première et la dernière page de ce livre : une histoire d’hommes, de bâtisseurs, de miséreux. Un conte du peu pour le mieux qui démontrera que l’avidité, l’hypocrisie et la bêtise, même associées au plus mauvais coup du sort, ne peuvent entamer ce qui forge la gloire du peuple misère : la solidarité sans faille qui l’unit.

********

61Uolan-KdL

Brexit Romance – Clémentine Beauvais

Sortie : le 10 juin 2020 (J’ai Lu)

Résumé : Juillet 2017. A l’heure où la jeunesse britannique déplore les conséquences du Brexit, l’électrique Justine Dodgson décide de faire du divorce entre l’Angleterre et l’Union européenne son fonds de commerce. Ainsi naît Brexit Romance, une agence matrimoniale 2. 0 ultra-secrète qui arrange des mariages blancs entre Français et Anglais. Ames sentimentales s’abstenir : ici, l’obtention du passeport européen tient lieu de bague de fiançailles, et l’Eurostar de voyage de noces. Un business plan imparable… Jusqu’à ce qu’une jeune soprano française, son charmant professeur de chant, un lord anglais flamboyant et bien d’autres prouvent à Justine que, malgré tous ses calculs, romance is not dead.

********

41j8unT+WXL

Ma chronique par là

Olga – Bernhard Schlink

Sortie : le 4 juin 2020 (Folio)

Résumé : Allemagne, fin du XIXe siècle. Dans un village coupé de toute modernité, Olga, une jeune orpheline, se bat pour devenir enseignante. Herbert, le fils d’un riche industriel, rêve plutôt d’explorer le monde. En dépit de leur condition opposée, ils tombent amoureux. Mais Olga découvre bientôt qu’Herbert nourrit une soif intarissable de conquêtes patriotiques. Leur amour survivra-t-il aux rêves de grandeur d’une nation?

********

41fWG-Cug-L

Ma chronique par là

Daisy Jones & The Six – Taylor Jenkins Reid

Sortie : le 18 juin 2020 (10/18)

Résumé : Daisy Jones et The Six… le groupe de rock le plus mythique de tous les temps. De leurs débuts dans les bars miteux d’un Sunset Strip écrasé de soleil californien à la gloire, leur histoire est celle d’une ascension fulgurante. C’est aussi celle de Daisy Jones, l’icône ultime. Mais le 12 juillet 1979, après le plus mémorable des concerts, le groupe a éclaté. Personne n’a jamais su pourquoi… Jusqu’à aujourd’hui. Musiciens, fans, managers, amants, gardiens d’immeubles, ils ont tous été les témoins de cette histoire… Mais quarante ans plus tard, chacun a sa propre version de la vérité.

********

615RxVF1g5L

Ma chronique par là

Raisons obscures – Amélie Antoine

Sortie : le 2 juillet 2020 (Pocket)

Résumé : D’un côté, les Mariani.
De l’autre, les Kessler.
Pour les deux familles, la même routine : l’ennui au quotidien, les voisins trop bruyants, la dépression qui rampe, l’adultère qui menace… Rien de bien grave, en fait, mais pendant ce temps, on ne voit rien. On n’a rien vu. On n’entend rien. Rien entendu.
Il n’est pas de victime sans bourreau.
Ni de de martyr sans silence.

********

61B0M3a4PkL

Dîner à Montréal – Philippe Besson

Sortie : le 18 juin 2020 (Pocket) 

Résumé : Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd’hui, avec la personne qui partage désormais leur vie ?
Le temps d’un dîner de retrouvailles – à quatre – chaque mot, chaque regard, chaque geste est scruté, pesé, interprété. Tout remonte à la surface : les non-dits, les regrets, la course du temps, mais aussi l’espérance et les fantômes du désir.
À leurs risques et périls.

********

710-CKBxK0L

Une famille comme il faut – Rosa Ventrella

Sortie : le 4 juin 2020 (Pocket)

Résumé : On l’appelle «Malacarne». La mauvaise chair. La mauvaise graine. Parce qu’elle regarde la mer en face les soirs de tempête. Parce que, gamine rebelle, impulsive et sauvage, Maria s’est toujours ri des rumeurs des commères, moqué des haines ancestrales et des rancunes dévotes. Dans le Bari des années 1980, taudis pouilleux aux ruelles tordues, elle veut échapper à son destin, à un père violent et autoritaire, aux amis comme il faut. Elle n’épousera pas un pêcheur et fera des études. Mais peut-on vraiment s’affranchir et réaliser ses rêves sans jamais se retourner ni se trahir ?

********

81+3gbLQdgL

1793 – Niklas Natt Och Dag

Sortie : le 18 juin 2020 (Pocket)

Résumé : 1793. Alors qu’en France, l’ouragan révolutionnaire a semé la terreur dans les palais dorés, à Stockholm ce n’est pas une brise, ni même un courant d’air, qui traverse les taudis rongés de vermine et les maisons closes où agonise la misère la plus crasse…
À la surface du lac Fatburen, une charogne flotte. Un corps mutilé signe d’une lente et terrible torture. Mais qui s’en soucie ? Deux justes : Cardell, le vétéran manchot, et Winge, le juriste tuberculeux, déterminés à rendre la justice. Ils ne seront pas trop de deux pour élucider ce meurtre abominable qui indiffère les autorités et le commun des mortels, mais qui leur est insupportable – l’honneur des oubliés…

 

Bonnes lectures!

11 réflexions sur “Les sorties en poche prévues pour juin et juillet

  1. Cécile dit :

    J’ai déjà lu les livres de D.B. John, William Boyd et Bernhard Schlink et je les recommande tous les trois, dans des styles très différents. Dîner à Montréal de Philippe Besson est une lecture facile et agréable également.
    Brexit Romance me tente bien…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s