Publié dans BD, Sorties littéraires

Les parutions BD qui me font de l’œil (janvier 2021)

Petit tour d’horizon des sorties BD qui me tentent pour ce mois de janvier.

Le plongeon – Séverine Vidal et Victor L. Pinel

Sortie : le 13 janvier 2021 (Grand Angle)

Résumé : Pour Yvonne qui a encore toute sa tête à 80 ans, l’arrivée en EHPAD est difficile. Contre toute attente, elle se lie d’amitié avec un groupe de résidents, aussi drôles et lucides qu’elle, et tombe même amoureuse. Mais rapidement, la vieillesse la rattrape. Prise dans le tourbillon inéluctable de la vie, l’octogénaire décide de s’offrir une dernière parenthèse enchantée. Elle embarque sa bande dans une fugue, une balade… comme un dernier plongeon dans l’eau fraîche.

********

Sur un air de Fado – Nicolas Barral

Sortie : le 22 janvier 2021 (Dargaud)

Résumé : Lisbonne, été 1968. Depuis 40 ans, le Portugal vit sous la dictature de Salazar. Mais, pour celui qui décide de fermer les yeux, la douceur de vivre est possible sur les bords du Tage. C’est le choix de Fernando Pais, médecin à la patientèle aisée. Tournant la page d’une jeunesse militante tourmentée, le quadragénaire a décidé de mettre de la légèreté dans sa vie et de la frivolité dans ses amours. Un jour où il rend visite à un patient au siège de la police politique, Fernando prend la défense d’un gamin venu narguer l’agent en faction. Mais entre le flic et le médecin, le gosse ne fait pas de distinguo. Et si le révolutionnaire en culottes courtes avait vu juste? Si la légèreté de Fernando était coupable? Le médecin ne le sait pas encore, mais cette rencontre fera basculer sa vie…

********

Ivalu – Morten Dürr et Lars Horneman

Sortie : le 6 janvier 2021 (Sarbacane)

Résumé : Pipaluk vit au Groenland, entre les bateaux de pêche, les maisons de bois rouge, l’école et la maison. À la maison, il y a sa grande sœur Ivalu, qui sent si bon, et son vieux père, qui boit tant de bière. Et ce matin, jour de fête nationale, jour de la visite de a Reine… Ivalu n’est pas dans son lit. Assoiffée de liberté, Ivalu est partie. Situé au Groenland, terre sous domination danoise depuis des siècles, IVALU met en parallèle le destin de la population inuit, qui se bat depuis des décennies pour une plus grande autonomie, et celui d’une jeune fille aux prises avec un père incestueux. Un récit uppercut qui entremêle à demi-mot deux thématiques d’oppression avec candeur et noirceur. Un conte contemporain à l’écho saisissant.

********

Les indésirables – Kiku Hughes

Sortie : le 6 janvier 2021 (Rue de Sèvres)

Résumé : Kiku a 16 ans. Americano-japonaise, elle se sent déconnectée de son héritage japonais et en sait peu sur l’histoire de sa famille qui cultive le secret. Alors qu’elle est en vacances avec sa mère à San Francisco, elle se retrouve brusquement dans les années 1940, propulsée dans un des camps qui a fleuri sur le territoire américain au lendemain de Pearl Harbor. Parquée, Kiku partage le quotidien de sa jeune grand-mère et de 120 000 citoyens nippo-américains déchus de tous leurs droits civiques par leur propre gouvernement, car accusés d’être des ennemis de la nation…

********

A Fake Story – Jean-Denis Pendanx et Laurent Galandon

Sortie : le 13 janvier 2021 (Futuropolis)

Résumé : Le 30 octobre 1938, Orson Welles met en ondes, sur CBS, la Guerre des mondes de H. G. Wells, racontant l’attaque de la Terre par des extra-terrestres. C’est la panique ! «Une fausse guerre terrifie tout le pays», titrent les quotidiens du lendemain. Dans le récit de Laurent Galandon, afin «d’échapper au massacre des Martiens», un homme tue sa femme et tire sur son fils avant de se suicider. Un ancien journaliste vedette de CBS, Douglas Burroughs, va mener l’enquête. Il en fera un livre. A Fake Story pose la question du vrai et du faux avec un art consommé, dans une enquête policière réjouissante.

********

Blanc autour – Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Sortie : le 15 janvier 2021 (Dargaud)

Résumé : 1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette «exception» comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise. Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage. Nassées au cœur d’une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d’un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu’elles incarnent et de la haine qu’elles suscitent dès lors qu’elles ont le culot de vouloir s’élever au-dessus de leur condition. La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l’affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d’avoir violé la loi, sera emprisonnée…

********

Je serai là – L’Homme étoilé

Sortie : le 20 janvier 2021 (Calmann Lévy)

Résumé : En remontant le fil de ses souvenirs professionnels et personnels, l’Homme étoilé raconte la naissance de sa vocation de soignant.
Ce nouvel opus bouleversant confirme son talent et sa profonde humanité: il achève de nous convaincre qu’on peut aussi soigner avec ses mots et sa présence.

********

Dieu n’habite pas la Havane – Véronique Grisseaux et Arnaud Floc’h

Sortie : le 28 janvier 2021 (Michel Lafon)

Résumé : Don Fuego, à cinquante ans passés, chante toujours dans les cabarets de La Havane mais le temps s’est écoulé et sa gloire s’est ternie. En quête d’un nouveau contrat, il traîne son mal-être dans les rues de la ville, quand il tombe sur Mayensi, une jeune femme rousse et sauvage qui a fui son village. Touché par la grâce et le désarroi de la jeune femme, il éprouve pour elle une attirance de plus en plus forte. Hélas, cette beauté farouche semble nourrir une étrange méfiance à l’égard des hommes. Et s’il réussit à la séduire, Don Fuego sait que ce moment de bonheur parfait qu’elle lui offre ne pourra être qu’une parenthèse miraculeuse.

********

Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

Sortie : le 27 janvier 2021 (Delcourt)

Résumé : Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d’être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. À partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu’il entretient avec son père, lui-même salarié dans l’usine.

********

L’homme de la situation – Lou Lubie

Sortie : le 8 janvier 2021 (Dupuis)

Résumé : Manu, 36 ans, instituteur investi et apprécié, a toujours assumé avec détermination son rôle d’homme fort et protecteur. C’est pourquoi, lorsque ce schéma est remis en question par sa compagne qui le quitte, puis par son employeur qui lui préfère une femme au nom de la parité, il commence à perdre pied. Mais comment exprimer sa détresse quand on a appris à ne jamais se plaindre? Frustré, Manu se raccroche à une fratrie de sept enfants déscolarisés, pour laquelle il va jouer le rôle de père tutélaire. Alors qu’il tente de les aider à surmonter leurs handicaps physiques, mentaux ou sociaux, il se laisse peu à peu happer par cette famille particulière. Ainsi s’amorce une longue descente au cœur de ses pires angoisses… Dans une société qui évolue pour devenir de plus en plus inclusive, où les rôles traditionnels dévolus à chaque genre sont battus en brèche, quelle est la nouvelle place des hommes ? Un thriller psychologique qui se referme comme un piège autour de son héros… et de son lecteur !

********

Oleg – Frederik Peeters

Sortie : le 14 janvier 2021 (Atrabile)

Résumé : Oleg est dessinateur de bande dessinée. Son quotidien, depuis plus de vingt ans, tourne autour de ça: dessiner, raconter. Et tout ceci coule naturellement, jusqu’à maintenant, jusqu’à ces jours récents, où la création semble patiner, où les projets se succèdent mais la conviction n’est plus vraiment là – comme si quelque part, «l’influx était perdu». Alors Oleg creuse, cherche et réfléchit. Autour d’Oleg, il y le grand et vaste monde, rapide, changeant, moderne, déstabilisant, inexorable. Ermite assumé mais observateur attentif, Oleg est le témoin malgré lui de ce monde en perpétuelles mutations, un monde qui amène son lot d’événements et de surprises, bonnes comme mauvaises. Et puis surtout il y son petit monde à lui: la femme dont il partage la vie depuis deux décennies, et leur fille, en pleine adolescence. Tout juste vingt ans après Pilules bleues, Frederik Peeters se raconte à nouveau mais troque le «je» pour le «il», et, en utilisant cet avatar qu’est Oleg, brouille les pistes et esquive le piège de la trivialité. A travers ces chroniques, tour à tour drôles, incisives, touchantes, voire surprenantes, il lève ainsi (partiellement) le voile sur son métier et son quotidien de dessinateur, et se faisant, pointe nombre de contradictions qui hantent notre époque: ultra-modernité technologique et pensée réactionnaire, culte de la superficialité et quête d’authenticité, surabondance et désarroi. Mais on pourra aussi, tout simplement, lire Oleg comme une belle déclaration d’amour que fait l’auteur à celles qui lui sont le plus proches – et comme un rappel, dépourvu de mièvrerie, que c’est cette force-là qui nous permet de sublimer le banal, et de tenir face à l’adversité.

********

À cœur ouvert – Nicolas Keramidas

Sortie : le 29 janvier 2021 (Dupuis)

Résumé : Nicolas Keramidas est atteint d’une malformation cardiaque à la naissance, la tétralogie de Fallot, ce qui l’oblige à subir une opération délicate et surtout inexpérimentée en 1973 : il devient ainsi le premier bébé en France à être opéré à cœur ouvert. 43 ans plus tard, lorsque son cœur s’emballe sur un terrain de foot, le mal se réveille et le conduit vers une nouvelle opération à cœur ouvert. Une expérience angoissante et douloureuse qu’il parvient à surmonter avec sa femme, Chloé, qui, comme lui, a tenu un carnet au jour le jour. C’est à partir de ces notes qu’il retrace en détails toutes les étapes de cette descente aux enfers médicale jusqu’à sa sortie définitive de l’hôpital.

********

La balance, le glaive et les fourmis – Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt

Sortie : le 13 janvier 2021 (Futuropolis)

Résumé : Après avoir enquêté sur le fonctionnement d’un hyper marché à Hennin-Beaumont dans Le Grand A, Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer ont suivi pendant un an la marche d’un palais de justice en province, à Angoulême, là où vit J. L. Loyer. Loin des images à sensation souvent relayées par la télévision, les auteurs nous montrent à contrario l’envers du décor : comment les 23 magistrats, les 48 greffiers et les 3 directrices du greffe du palais de justice d’Angoulême gèrent les 35 682 dossiers en attente… Entre lourdeurs administratives et sens de la débrouille, entre écoute et sanctions, le lecteur suit pas à pas le déroulement de la justice en France, où souvent le drame côtoie le cocasse, découvrant ainsi des personnes souvent attachantes, dévouées corps et âmes à la grandeur de leur métier.

********

1984 – George Orwell et Xavier Coste

Sortie : le 6 janvier 2021 (Sarbacane)

Résumé : Dans une Angleterre uchronique issue de la Guerre Froide, Winston est un employé ordinaire. Surveillé à chaque instant par des caméras, des espions, des voisins, il travaille à la réécriture de l’Histoire. Il sent confusément que quelque chose ne va pas dans le monde tel qu’il le connaît. Qu’il doit bien exister du sens, quelque part. Un secret. C’est alors qu’il rencontre Julia…

********

Ne m’oublie pas – Alix Garin

Sortie : le 15 janvier 2021 (Le Lombard)

Résumé : La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…

********

Le Jardin, Paris – Gaëlle Geniller

Sortie : le 6 janvier 2021 (Delcourt)

Résumé : «Le Jardin» est un cabaret parisien au succès grandissant dirigé par une femme. Toutes celles qui y travaillent ont un nom de fleur et l’ambiance y est familiale. Rose, un garçon  de 19 ans,  est né et a grandi dans cet  établissement. Il souhaite à son tour être  danseur  et se produire sur la scène, devant un public, comme ses amies. Il va rapidement en devenir l’attraction principale.

********

Frink & Freud – Pierre Péju et Lionel Richerand

Sortie : le 27 janvier 2021 (Casterman)

Résumé : Pierre Péju et Lionel Richerand nous dévoilent une histoire peu connue de la psychanalyse : la rencontre de Freud et de son patient américain Horace Frink.
Frink l’élève brillant, l’athlète, le représentant exacte du Nouveau monde et de ses possibles, qui sera tour à tour disciple et cheval de Troie pour gagner la conquête de la prude Amérique. Frink qui sera surtout cas d’école et sujet, piloté par Freud qui influera sur son divorce, son remariage avec la puissante Angelika Bijur (héritière de General Motors) et son implantation à la tête de Société psychanalytique américaine.

********

Shanghai Chagrin – Léopold Prudon

Sortie : le 14 janvier 2021 (L’Association)

Résumé : Après la mort de son père, Léopold Prudon part s’installer un an à Shanghai. Un monde neuf, inconnu, où il observe les formes de la ville sans plus penser à rien. C’est ainsi qu’il fait son deuil dans cette ville étrangère qui se dévoile par fragments, au gré des cases, à travers un noir et blanc élégant et épuré : des lignes d’horizon rompues par le sommet des gratte-ciels, les courbes de béton des échangeurs autoroutiers, les passants anonymes ou encore les néons des sinogrammes qui clignotent dans la nuit. Des images auxquelles se superposent des bribes de poèmes liés à la mort de son père et des dialogues issus de conversations banales ― comme pour souligner que la vie suit son cours. À travers cette promenade mélancolique, Léopold Prudon raconte la sidération et la douleur causées par le deuil tout autant que les paradoxes d’une mégapole gigantesque et ultramoderne, qui peut cependant, au détour d’une rue, prendre l’aspect d’un village.

 

Bonnes lectures!

4 commentaires sur « Les parutions BD qui me font de l’œil (janvier 2021) »

  1. 70% me tentent ! je connais déjà trop bien l’histoire des camps d’internement des Japonais aux USA (roman et déjà un roman graphique sur le sujet) mais sinon, plein de sujets me tentent (sauf Alzheimer, que je connais hélas trop bien) ! j’emprunte donc ils vont attendre d’arriver à la BM … merci ! je savais que j’allais craquer !!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s