Publié dans Coups de cœur, Romans

Kukum – Michel Jean

Titre : Kukum

Auteur : Michel Jean

Date de parution : janvier 2020

Editions Dépaysage

 

C’est sur les berges de Pekuakami qu’Almanda nous retrace son existence. Au seuil de la mort, la vieille femme égrène ses souvenirs au bord de ce lac immense et majestueux, si cher à son cœur.

Almanda nous raconte l’avant et l’après.

Il y a d’abord les temps heureux. Sa rencontre à quinze ans avec Thomas, un jeune innu qu’elle va épouser. Une nouvelle vie s’offre alors à cette orpheline blanche qui ignore tout de la culture innue. Elle découvre les étés sur les rives du lac où toutes les familles se rassemblent. Puis, un long voyage s’amorce pour rejoindre leur territoire au Nord afin d’y installer un campement pour l’hiver.

Acceptée d’emblée par le clan, Almanda apprend à chasser, tanner et apprivoise la langue. Elle devient une innue à part entière et fonde sa propre famille.

Et puis, tout bascule. Les hommes, le progrès ravagent le peuple autochtone. La déforestation et les barrages les contraignent à une sédentarisation forcée, les pensionnats gomment l’identité des enfants. Ils ne leur restent que l’alcool pour panser les blessures d’une communauté anéantie, dépossédée de ses terres.

Qu’est-ce que j’ai aimé cette lecture! Michel Jean, au travers de ce roman, nous relate l’histoire de sa kukum, son arrière grand-mère et c’est juste sublime.

J’ai été particulièrement touchée par l’amour que porte Almanda à son mari et transportée en plein cœur de ces magnifiques paysages. Des sentiments de révolte et de tristesse m’ont également envahie face à l’assimilation et à l’industrialisation qui ont dévasté ce peuple.

Almanda est un personnage qui marque les esprits. Forte tête, elle s’est notamment battue pour que ses enfants sachent lire et écrire.

Mais, ce qui est particulièrement fascinant et passionnant dans ce roman, c’est la découverte du mode de vie innu, leurs rites, leur existence menée en parfaite harmonie avec la nature et les saisons. L’immersion est totale et j’ai été profondément envoutée, captivée par ce récit magnifique.

Michel Jean rend ici un très bel hommage au peuple innu avec ce portrait de femme que je ne suis pas prête d’oublier.

4 commentaires sur « Kukum – Michel Jean »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s