Publié dans Romans

Le Mal-épris – Bénédicte Soymier

Titre : Le Mal-épris

Auteure : Bénédicte Soymier

Date de parution : janvier 2021

Editions : Calmann Lévy

 

Depuis son enfance, Paul encaisse les railleries, les humiliations à cause de son physique disgracieux. Sa laideur est un poids qu’il porte au quotidien et il souffre face au regard des autres. Mal dans sa peau, cet employé de la Poste cherche désespérément un peu d’affection. Jusqu’au jour où il rencontre sa nouvelle voisine, Mylène, dont il tombe amoureux. Un amour qui va se transformer en véritable obsession. Mais, rejeté par celle-ci et anéanti par cet échec, Paul s’enfonce. Il perd pied.

Pour panser sa souffrance, étouffer sa colère, il jette alors son dévolu sur Angélique, sa collègue également malheureuse en amour. Le piège se referme peu à peu sur la jeune femme. Leur relation dérape à mesure que Paul se métamorphose en prédateur, que la jalousie l’emporte sur la raison.

Ce récit dissèque avec précision l’engrenage redoutable de la violence conjugale. Comment Paul bascule-t-il petit à petit? Il ne maitrise plus ses mots, ses gestes. Et, Angélique est engluée dans cette relation. Elle est enchainée à Paul, l’emprise est trop forte.

Les personnages sont finement esquissés. Bénédicte Soymier réussit le pari audacieux de se glisser dans la tête de cet être malsain, de cet homme à la fois détestable et attachant.

Les mots bousculent, dérangent et les phrases courtes, percutantes happent le lecteur. Le malaise mais aussi la fascination dominent au fil des pages.

Un premier roman prenant et saisissant.

12 commentaires sur « Le Mal-épris – Bénédicte Soymier »

  1. si le sujet est intéressant, je trouve que partir du postulat du physique disgracieux, qui expliquerait en partie sa haine des femmes (Zemour est passé par là) je trouve ça un peu trop facile et puis surtout y a des hommes au physique très avantageux qui frappent aussi leurs conjointes ou harcèlent psychologiquement leur compagne. Je veux dire qu’il n’y a pas toujours d’explication toute simple à la violence mais peut-être que ce roman évite ce genre de stéréotype ? tu me confirmes que je me trompe ? car un pervers narcissique c’est dans la personnalité …

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour,
    Le physique de Paul n’explique pas sa violence (ou sa haine des femmes). Ce serait trop simple. Aucun fait n’excuse la violence. Ni une laideur, ni une histoire ou un passé, ni une beauté teintée de suffisance ou supériorité.
    Ce roman n’est pas un plaidoyer sur ce qui excuserait tel ou tel acte envers sa ou son conjoint.e.
    Il est neutre et cherche plutôt à démontrer un engrenage, une montée de la violence chez un homme, celui-ci, Paul, qui aurait pu devenir autre à savoir un homme capable de retenir ses coups. Ce roman montre la part de responsabilité de chacun heurtée à son vécu. Mais ce que l’on fait reste de notre fait, découle de nos choix.
    Ce texte montre aussi l’emprise. Angelique subit, mais ne part pas. Il est trop facile de dire « elle aurait du, elle aurait pu » … c’est culpabilisant et ça occulte l’emprise. C’est insupportable de lire sur les réseaux par ex, ces leçons toutes faites laissant penser que la victime s’est laissée faire ou qu’elle ne s’est pas secouée … ou autre.
    J’ai cherché à écrire le gris des âmes. Je suis infirmière et c’est que je côtoie. L’ombre et la lumière en chacun. Et si je comprends parfois, je n’excuse pas. Ce roman non plus.

    Cela dit un enfant qui naît dans une famille violente, qui subit des moqueries sur son physique, sur ses vêtements, son inculture. Qui essuie des revers amoureux. Qui vit cela chaque jour et qui se dévalorise. Qui est victime.
    A t il les mêmes chances qu’un autre ?
    Ce que je voudrais dire aussi à travers ce roman, c’est « attention à ce que nous faisons, à nos mots, nos regards ». Je m’interroge sur ce que nous pouvons faire pour éviter peut être certains dérapages.
    J’espère avoir répondu à vos interrogations/remarques. Ce n’est pas facile de répondre par écrit … 😉

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s