Publié dans Sorties littéraires

Les parutions BD qui me font de l’œil (avril 2021)

IMG_5926

Petit tour d’horizon des sorties BD qui me tentent pour ce mois d’avril.

71xXfO5LScL

Transitions, journal d’Anne Marbot – Elodie Durand

Sortie : le 7 avril 2021 (Delcourt)

Résumé : «Vous savez, les genres féminin et masculin sont les deux extrêmes d’un état. Chacun est libre de mettre le curseur où il veut, où il peut.» Les mots de la psychologue du planning familial bousculent Anne. Elle n’a rien vu venir. Sa fille est un garçon… Anne bataille, se déconstruit, apprend, s’ajuste à son enfant, pour se fabriquer un autre regard, un nouveau paradigme.

********

81UnGM3A4ML

Le Chœur des femmes – Aude Mermilliod, d’après le roman de Martin Winckler

Sortie : le 23 avril 2021 (Le Lombard)

Résumé : Jean, major de promo et interne à l’hôpital, doit faire un stage en soins gynécologiques aux côtés du docteur Karma. Mais elle veut faire de la chirurgie, et non écouter des femmes parler d’elles-mêmes et de leur corps! Elle se désespère de passer son temps auprès de ce médecin qui privilégie l’écoute à la technique. Contraception, maternité, violences conjugales, avortements… de consultations en témoignages, Jean pourrait bien pourtant changer sa vision de la médecine. 

********

91rkLtQFZtL

Ceux qui brûlent – Nicolas Dehghani

Sortie : le 7 avril 2021 (Sarbacane)

Résumé : Une ville rongée par le crime et l’acide… Les boss ont eu la brillante idée de refourguer à Alex ce boulet de Pouilloux, et c’est pas un cadeau. Faut dire que la police grouille de machos de la pire espèce, qui n’hésitent pas une seconde à reléguer Alex au rang de gamine faiblarde. Alors elle a beau être inspectrice, autant dire que les gros poissons, c’est pas pour elle. Mais elle sait ce qu’elle vaut et elle ne compte pas en rester là. Justement, le timbré qui s’amuse à terroriser les honnêtes gens, en brûlant ses victimes à l’acide, court toujours… Une occasion en or pour la jeune policière de prouver sa valeur? Ou un guet-apens dont personne ne sortira indemne?

********

81gUlMX2iML

Little Joséphine, les jours d’oubli – Valérie Villieu et Raphaël Sarfati

Sortie : le 7 avril 2021 (La Boîte à Bulles)

Résumé : C’est l’aventure éminemment humaine de la complicité d’une infirmière avec une de ses patientes atteinte de dégénérescence sénile, que Valérie a demandé à Raphaël Sarfati de mettre en images, pour témoigner de son vécu et surtout du peu d’attention trop souvent portée aux personnes âgées.
«Je suis comme un bout de bois, je regarde le ciel, les nuages, et je ne sens rien» m’a dit un jour Joséphine.
J’ai eu la chance de la rencontrer, elle, qui se disait la fille d’Arsène Lupin! L’humour était notre langage, notre terrain de jeu et notre lien. Elle était drôle et étonnamment vivante malgré les troubles dont elle souffrait. Joséphine a questionné des choses essentielles pour moi, m’a aidée à mieux penser mon travail pour ne pas me perdre dans la passivité, l’indifférence.
Par ce récit, je voudrais dire qu’il ne faut jamais capituler face à ces troubles du comportement si déstabilisants pour nous «bien portants». Il faut toujours chercher le lien, la porte qui nous permet d’accéder à l’autre. Et là, on peut être prêt à se laisser bouleverser par «la demoiselle aux yeux verts.»
Émouvant et riche de questionnements.

********

718jyijNT6L

George Sand, fille du siècle – Séverine Vidal et Kim Consigny

Sortie : le 28 avril 2021 (Delcourt)

Résumé : George Sand est née en 1804, à une époque où dans le code civil, les «débiles mentaux, les mineurs, les criminels et… les femmes» étaient privés de droits juridiques. Elle connut la gloire autant que Balzac ou Flaubert, eut des amants (Musset ou Chopin…) et des maîtresses, changea de nom, divorça, porta le pantalon… Elle aimait la vie, la nature, la politique, la musique et la littérature…

********

81366pdsGtL

Les Bonshommes de pluie – François Duprat

Sortie : le 23 avril 2021 (Editions de la Gouttière)

Résumé : L’été, c’est le temps des jeux, des premières amours de vacances, de la détente et de l’aventure. Celui d’Héloïse s’annonce pourtant pluvieux et morose. Tracassée par le déménagement qui l’attend à la rentrée, la jeune fille part camper au bord de la mer avec son oncle, sa tante et son petit cousin. Un petit groupe d’adolescents, habitués des lieux, met Héloïse et Théo au défi d’aller récupérer un objet dans la vieille maison qui se dresse sur la plage… Il paraît que, cette année, la bâtisse est hantée par des fantômes, des bonshommes de pluie…

********

81YcAtKQaKL

Fluide – Joseph Safieddine, Thomas Cadène et Benjamin Adam

Sortie : le 2 avril 2021 (Dargaud)

Résumé : Hector et Sacha sont amis et co-auteurs de BD. Alors qu’Hector file le parfait amour avec Jeanne, cette dernière lui fait part de son envie de faire d’autres expériences sexuelles, et invite son compagnon à se sentir libre de faire de même.  Perdu dans ce nouveau cadre de couple libre, Hector se confie à Sacha, éternel célibataire fasciné par l’idée mais pas plus à l’aise avec la mise en pratique! Comme lorsqu’ils travaillent à un récit, ils décident d’associer leurs imaginations pour trouver la force d’agir et de partager cette aventure. De ce pacte naît «William», personnalité fictive que l’un ou l’autre endosse à chaque nouvelle expérience, jusqu’au jour où tout dérape…

********

71TYZZGwSGL

Chez toi – Sandrine Martin

Sortie : le 7 avril 2021 (Casterman)

Résumé : En 2016, Sandrine Martin s’est rendue en Grèce avec le projet EU Border Care et a suivi les sages-femmes et les médecins qui prennent en charge les réfugiées pendant leur grossesse. Cette expérience humaine marquante lui a inspiré un récit bouleversant qui entremêle le parcours de deux femmes que les grandes crises contemporaines vont confronter à l’exil : une sage-femme grecque et une jeune syrienne. Un roman graphique d’une grande acuité, qui témoigne autant de l’enlisement de la société grecque que de l’espoir et de l’énergie déployés dans l’expérience de déracinement.

********

81Rj0bNxntL

Tout est vrai – Giacomo Nanni

Sortie : le 16 avril 2021 (Ici même)

Résumé : À Paris, une corneille est témoin d’un attentat terroriste. Se remémorant l’anecdote selon laquelle Rod Taylor, l’acteur principal des Oiseaux d’Hitchcock, aurait durant tout le tournage été harcelé par l’une des corneilles utilisées pour le film, Giacomo Nanni part du postulat selon lequel l’animal est capable d’identifier et de se souvenir des visages humains. De là, il imagine l’une d’elles en témoin des préparatifs d’attentat de la filière jihadiste dite «des Buttes-Chaumont», suspecte des attentats survenus en France en janvier 2015. Il reprend pour ce faire le procédé si original et poétique déployé dans Acte de Dieu de l’enchaînement et du croisement des regards et points de vue. La vision d’une corneille a la même valeur que celle d’une petite fille, le Parc des Buttes-Chaumont comme le piège à corneilles deviennent des protagonistes à part entière. Selon Giacomo Nanni, le but de cette histoire n’est «pas seulement de raconter la violence d’un attentat terroriste, mais aussi d’évoquer la brutalité des faits par rapport à l’invention littéraire et artistique». Comme d’habitude chez Nanni, cette évocation est d’une subtilité et d’une poésie rares.

********

81ePXTXkKlL

Je suis Sofia – Céline Gandner et Maël Nahon

Sortie : le 21 avril 2021 (Marabulles)

Résumé : Je suis Sofia, résonne telle une affirmation. Le récit est raconté de l’intérieur au plus près des personnages. Céline la scénariste invite à vivre la transition de genre de l’aîné de la famille dans une famille catholique à Rome. En 1996, Céline est fille au pair à Rome et elle s’occupe alors de deux petits garçons italiens : Edoardo 5 ans et Amedeo 18 mois.
21 ans plus tard, elle part les retrouver… les petits bambini ont bien dû grandir ! Céline n’est au courant de rien. Arrivée à l’aéroport, on lui présente Sofia. Mais qui est donc Sofia ? Et là, en un battement de cil, elle reconnait Edoardo sous les traits féminins de Sofia. Le choc. Sofia vient de faire son coming out transgenre. Céline partage un week-end avec toute la famille. Elle y retournera en 2019 après l’opération de Sofia en Thaïlande pour la transition Male to Female. C’est à ce moment que Sofia veut se confier et tout raconter sans détour au plus près de ses émotions et de son corps. Son frère Amedeo et ses parents l’accompagnent au mieux, chacun avec l’ouverture d’esprit qui lui est propre. C’est troublant de vérité. Sofia a attendu ses 26 ans pour oser parler de son désir de transition.

********

91tc+-JaC5L

Alicia, prima ballerina assoluta – Eileen Hofer et Mayalen Goust

Sortie : le 14 avril 2021 (Rue de Sèvres)

Résumé : Portrait de l’intrigante danseuse étoile Alicia Alonzo et de Cuba post-révolution où la dictature a fait du ballet national, son meilleur instrument de propagande.

********

812GyTITjOL

Mademoiselle Baudelaire – Yslaire

Sortie : le 23 avril 2021 (Dupuis)

Résumé : Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire continue de marquer les générations et le poète plane sur l’œuvre d’Yslaire depuis les origines. C’est pourtant Jeanne Duval, celle que le poète a le plus aimée et le plus maudite, que le dessinateur a choisie pour revisiter dans ce chef-d’œuvre la matière sulfureuse et autobiographique des Fleurs du mal. De Jeanne, pourtant, on ne sait presque rien, ni son vrai nom, ni sa date de naissance, ni sa date de décès. Aucune lettre signée de sa main ne nous est parvenue. Restent quelques témoignages, des portraits dessinés par Baudelaire lui-même, une photo de Nadar non authentifiée, sans oublier les poèmes qu’elle lui a inspirés. Jeanne, «c’est l’invisible de toute une époque» qui réapparaît dans la résonance féministe de la nôtre. Elle qui était stigmatisée comme mulâtresse, créole et surnommée «Vénus noire» en référence à la «Vénus hottentote», aimante tous les préjugés d’un siècle misogyne et raciste.

********

71B1jq59GwL

Impact – Gilles Rochier et Deloupy

Sortie : le 14 avril 2021 (Casterman)

Résumé : Âgé d’une quarantaine d’années, Dany vit en marge de la société. Aux prises avec la justice, abimé par un trauma qu’il cache, il se voit obligé d’aller consulter une psychanalyste… 
Jean est un ouvrier à la retraite. Il vit dans un Ephad et se sait condamné par la maladie. Lui aussi va raconter son histoire…
Il y a des années. Une nuit. Une course poursuite. Des coups de feu.
Faisant se croiser deux destins tragiques, ce récit noir mêle le trait sensible de Deloupy et le tranchant de l’écriture de Gilles Rochier, faisant d’Impact un drame haletant bien ancré dans la France d’aujourd’hui.

********

71kKCU8V9UL

Le désert d’Ata – Mélanie Trugeon et Claire Malary

Sortie : le 7 avril 2021 (Actes Sud)

Résumé : Jahel, une jeune ornithologue spécialiste des grands oiseaux aquatiques, roule dans le désert d’Atacama, au Chili, à la recherche d’une espèce : le flamant rose andin. S’étant arrêtée pour étudier l’un des groupes présents, elle profane à son insu le tombeau consacré par Ata, un autochtone. En plein cœur de ce «no man’s land» hostile, deux êtres rongés par la culpabilité et la solitude vont s’affronter. Le Désert d’Ata est un conte noir, épuré, raconté en noir et blanc et séquencé par des tableaux ainsi que des touches de couleurs. Mélanie Trugeon et Claire Malary portent un regard acerbe et impitoyable sur la violence de notre humanité, à travers ce récit construit à la manière d’une tragédie, à la forte nature imprévisible, à la brutalité de la perte, à la cruauté de leur passé.

********

91u+ckp3Y9L

Ludwig et Beethoven – Mikaël Ross

Sortie : le 23 avril 2021 (Dargaud)

Résumé : Petit-fils et fils de musicien, mais un père alcoolique et endetté qui veut surtout tirer profit de ses talents. Une mère aimante qui meurt quand il a dix-sept ans. Un talent brut extraordinaire mais une prime éducation musicale lacunaire. Compositeur révolutionnaire atteint de surdité précoce… Tout, chez Ludwig van Beethoven, relève d’une extrême dualité, d’un destin au mieux compliqué, au pire contrarié. Mikael Ross dépeint cette jeunesse d’un génie avec une énergie folle et une vraie virtuosité.

 

Bonnes lectures!

16 commentaires sur « Les parutions BD qui me font de l’œil (avril 2021) »

  1. Quel cru ce mois-ci !! « Transitions » a l’air vraiment intéressant, et j’ignorais que « Le Chœur des femmes » était adapté en BD – le livre d’origine est génial et très instructif ! Si cela t’intéresse, les autrices d' »Alicia » étaient invitées à la dernière Bulle littéraire de Bulledop, sur YouTube, et ont expliqué comment elles réalisaient cet ouvrage dans une intervention très intéressante 🙂

    J'aime

  2. J’ai aussi noté « Chez toi » (que je vais lire pour mon mois thématique de juin) et « Tout est vrai ». J’ai hâte de les découvrir ! 🙂

    Je te souhaite de très belles découvertes graphiques !

    J'aime

      1. En effet, les retours sont bons et le sujet est en plus rarement traité malgré son importance. J’attends aussi avec impatience de découvrir « Somnolences » de Pei-hsiu Chen, dont je n’ai pas encore lu de retours. Mais découvrir dix portraits de femmes de Taïwan au format graphique, ça m’attire beaucoup. 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. je crois que beaucoup de SP de Chez toi ont circulé car je le vois déjà un peu partout (du coup j’attendrai son arrivée à la BM), j’ai surtout repéré George Sand et les deux sur les transitions, à voir si eux aussi arrivent par chez moi ! en tout cas plein de sortie BD !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s