Publié dans Coups de cœur, Romans

Lorsque le dernier arbre – Michael Christie

17686F3C-C4C3-4A33-9C56-393477594D9C

Titre : Lorsque le dernier arbre

Auteur : Michael Christie (Traduction : Sarah Gurcel)

Date de parution : août 2021

Editions Albin Michel

***

Tout commence dans un avenir proche, en 2038. Jacinda surnommée Jake, endettée par son prêt étudiant, travaille alors en tant que guide touristique sur l’île de Greenwood, située au large de la Colombie Britannique. Sur cette île canadienne demeure l’une des dernières forêts de notre planète. Un ultime havre de paix que les plus riches, les Pèlerins, viennent visiter pour s’oxygéner un peu.

Car, le Grand Dépérissement a dévasté la terre. Suite au réchauffement climatique, les champignons et les insectes ont décimé les arbres. Depuis, les orages de poussière ainsi que les maladies ont des conséquences dramatiques sur notre environnement et sa population.

Jusqu’au jour où l’ancien petit ami de Jake, un avocat, refait surface pour lui apprendre que son nom de famille, identique à celui de l’île, pourrait changer sa vie, puisqu’elle est désormais une potentielle héritière de ce dernier sanctuaire boisé.

À partir de l’histoire de Jake, le romancier canadien remonte à la souche de la famille Greenwood en parcourant les cernes de bois qui composent le tronc de l’arbre. De l’écorce, en 2038, jusqu’à la moelle, en 1908, en empruntant ensuite le même chemin en sens inverse, Michael Christie déploie ici une incroyable fresque familiale.

Sur plus d’un siècle et côtoyant quatre générations, le lecteur se retrouve plongé dans les multiples ramifications de cette famille grâce à la structure magistrale de ce superbe roman.

Un texte d’une grande richesse, des personnages complexes et des pièces qui s’imbriquent habilement au fur et à mesure que l’on remonte le cours du temps. Pilleur de forêts, charpentier ou activiste écologiste, les destinées des différents protagonistes sont toujours en étroite corrélation avec les arbres.

Si la transmission et la famille sont au cœur de ce roman colossal, une famille qui fait d’ailleurs parfois fi des liens du sang, la dimension écologique constitue également l’un des ressorts majeurs. La catastrophe écologique qui dévaste notre planète, dépeint par l’auteur, nous offre une vision glaçante de ce que pourrait être notre avenir.

Un récit sombre et fascinant qui m’a tenu en haleine de bout en bout. Une lecture fortement immersive et des pages qui défilent à toute allure.

Un roman prodigieux qui marque les esprits.

note coup de coeur

19 commentaires sur « Lorsque le dernier arbre – Michael Christie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s