Coquelicots d’Irak – Lewis Trondheim et Brigitte Findakly

dscn0074

Titre : Coquelicots d’Irak

Auteurs : Brigitte Findakly et Lewis Trondheim

Date de parution : août 2016

Editions : L’Association

 

Résumé : 

Lewis Trondheim et Brigitte Findakly forment en bande dessinée comme à la ville un duo depuis de nombreuses années. Si la bibliographie pléthorique de Lewis Trondheim n’a plus de secret pour personne, celle de Brigitte Findakly, son épouse et coloriste, quoique toute aussi importante, reste pourtant moins connue. De Pif Gadget, à ses débuts, au Chat du Rabbin, des Formidables aventures de Lapinot au Retour à la terre, on lui doit la mise en couleurs d’une centaine d’albums.

Avec ce livre à quatre mains, pré-publié en partie dans « Les strips de la matinale » du Monde, Lewis Trondheim délaisse pour la première fois les animaux anthropomorphisés pour raconter l’histoire de celle qui partage sa vie, née en Irak, d’un père irakien et d’une mère française à l’orée des années 1960.

Coquelicots d’Irak retrace son enfance passée à Mossoul, ville du nord de l’Irak, à une époque où, bien avant l’arrivée au pouvoir de Saddam Hussein, se succèdent coups d’Etat et dictatures militaires. Déroulant le fil de ses souvenirs, on découvre alors une vie de famille affectée par les aberrations de la dictature et leurs répercussions sur la vie quotidienne, jusqu’à un inéluctable exil vers la France au début des années 1970. Une arrivée en France elle aussi difficile, une expérience migratoire faite de difficultés administratives, sociales et culturelles.

Mon avis : 

La coloriste Brigitte Findakly a choisi ici de retracer à travers ce roman graphique une partie de son enfance à Mossoul en Irak dans les années 60.

Issue d’une famille chrétienne dans un pays dominé par la religion musulmane, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt les souvenirs en majorité heureux de cette fillette insouciante.

Accompagné pour les dessins de son mari Lewis Trondheim, on y retrouve une partie de son quotidien où s’entremêle des anecdotes familiales, des photos personnelles et des détails sur le contexte historique de l’époque.

Grâce à cette lecture, j’ai beaucoup appris sur les traditions et la culture qui marquent ce pays. L’auteur évoque également les bouleversements politiques qui touchent l’Irak pendant cette période, les coups d’Etat et l’exil de sa famille en France.

Dans ce récit, pas de morale, ni de pathos. Brigitte Findakly a pris du recul et nous offre un regard neutre de son pays malgré les événements politiques qui touchent l’Irak.

Une bande-dessinée autobiographique qui est une belle découverte. On y retrouve dedans toute l’affection que l’auteur éprouve pour son pays d’origine à travers l’évocation de ses souvenirs d’enfance. Un roman graphique enrichissant et plein de sensibilité.

Ma note : 8/10

album-page-large-30035

Publicités

5 réflexions sur “Coquelicots d’Irak – Lewis Trondheim et Brigitte Findakly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s