Les larmes de la liberté – Kathleen Grissom

dscn2883

Titre : Les larmes de la liberté

Auteur : Kathleen Grissom

Date de parution : février 2017

Editions : Charleston

 

Résumé : 

En 1810, James Pyke, 13 ans, fils d’un planteur et d’une esclave, fuit sa Virginie natale. Vingt ans plus tard, le jeune homme, qui a toujours caché le secret de ses origines, a intégré la haute société de Philadelphie et vit une passion avec une ravissante aristocrate, Caroline. Mais celle-ci tombe enceinte et, rapidement, son père menace James.
C est alors que Pan, serviteur et petit protégé du jeune homme, est enlevé et vendu comme esclave en Caroline. James décide de partir à sa recherche. Pourtant, dans cette Amérique sudiste impitoyable, il sait que sa tête est toujours mise à prix. Parviendra-t-il à sauver Pan au péril de sa vie ? Retrouvera-t-il Caroline, son grand amour et la mère de son enfant?

 

Mon avis : 

Après avoir eu un gros coup de cœur en 2016 pour La colline aux esclaves, j’avais hâte de retrouver les personnages et l’univers de Kathleen Grissom avec cette suite.

Pour ceux qui n’ont pas lu le précédent volet, il est tout à fait possible de lire ce roman car c’est une histoire complètement à part.

En effet, on se retrouve ici quelques années après La colline aux esclaves, en 1830. Suite aux révélations sur ses origines, James a fui la Virginie pour s’installer à Philadelphie.

La première partie du récit se consacre essentiellement à son intégration dans la haute société de Philadelphie où il fait tout pour cacher le sang noir qui coule dans ses veines.

Il va notamment prendre sous son aile le jeune garçon noir, Pan, qui sera par la suite enlevé et vendu comme esclave. James va également faire la rencontre de Caroline dont il tombe amoureux.

J’ai retrouvé tout le charme de la plume de Kathleen Grissom dès les premières pages. Même si je n’ai pas été totalement convaincue par la romance entre James et Caroline, cette histoire m’a de nouveau envoûtée.

Malgré l’épaisseur du roman, les pages défilent à toute allure et j’ai été captivée par l’histoire de James, de Pan mais aussi de Sukey.

Cette dernière est le personnage que j’ai préféré. Elle m’a émue par son histoire et la cruauté à laquelle elle a dû faire face tout au long de sa vie d’esclave.

La romancière a su trouver une fois de plus les mots justes pour décrire les conditions de vie inhumaines des esclaves au 19ème siècle et l’émotion est forcément au rendez-vous. Mais, malgré la noirceur, l’espoir domine pour ces esclaves qui poursuivent de toutes leurs forces leur combat vers la liberté.

Une histoire forte que je ne suis pas prête d’oublier. Malgré une lecture moins sombre et moins poignante que La colline aux esclaves, cette suite se révèle tout aussi intense et addictive. Kathleen Grissom dépeint avec réalisme et justesse les conditions de vie cruelles des esclaves et ces deux romans sont désormais, pour moi, des incontournables sur ce thème.

Ma note : 9/10

Merci aux éditions Charleston pour cette lecture!

Publicités

2 réflexions sur “Les larmes de la liberté – Kathleen Grissom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s