Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

IMG_0079

Logo GPCinéma - SISLEY.indd

Titre : Et soudain, la liberté

Auteurs : Evelyne Pisier et Caroline Laurent

Date de parution : août 2017

Editions : Les Escales

 

Résumé :

Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu’au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C’est la naissance d’une conscience, le début de la liberté.
De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l’avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s’ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n’a qu’un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu’elle y fera la rencontre d’un certain Fidel Castro…

Et soudain, la liberté, c’est aussi l’histoire d’un roman qui s’écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d’une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s’arrêter en février 2017, au décès d’Evelyne. Rien ne s’arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.

Mon avis :

A l’origine de ce roman, une rencontre déterminante, inoubliable
Quatre mains, une plume
Une même volonté, l’hommage d’une mère
Puis, survient brusquement le deuil, le manque
Une promesse demeure, trait d’union entre les deux femmes
Une décision inéluctable, une évidence
Le récit d’une mère, d’une femme éprise de liberté, en quête d’indépendance
Une enfance marquée par des drames, des disputes, des fuites
Une fiction,
Rythmée par des lieux, de Hanoï à Paris, de Nouméa à Cuba
Ponctuée de rencontres, des amants, un révolutionnaire Fidel Castro, et un livre
Des intermèdes, révélateurs d’une belle amitié, fugace mais intense
Une toile de fond qui mêle la petite et la grande Histoire, entre colonialisme et émancipation des femmes
Des souvenirs, des non-dits, un amour filial imparfait
Sincérité, admiration, fascination façonnent cette lecture
Une écriture délicate, des mots qui touchent
Une incroyable histoire de femmes, deux destins hors du commun
Un roman fort, vibrant, passionnant
Une ode à la liberté, à l’amour et à l’amitié

note coup de coeur

Publicités

8 réflexions sur “Et soudain, la liberté – Evelyne Pisier et Caroline Laurent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s