Publié dans Chroniques de romans, Non classé

Là où chantent les écrevisses – Delia Owens

IMG_0724

Titre : Là où chantent les écrevisses

Auteure : Delia Owens

Date de parution : 2 janvier 2020

Editions : Seuil

 

La «Fille des marais», c’est ainsi qu’on nomme la jeune Kya. Une fillette sauvage qui est née et qui a grandi au cœur de cette région de Caroline du Nord entre tourbières et marécages, vivant en symbiose avec la nature qui l’entoure.

Tour à tour abandonnée par tous les membres de sa famille, l’enfant n’a pas été épargnée par les coups durs. Kya se retrouve livrée à elle-même, fuyant la civilisation dans une cabane rudimentaire. Le marais devient son véritable foyer, son refuge qu’elle apprend à connaitre au fil des années en profondeur. Mais elle devra aussi apprendre à cohabiter avec cette solitude qui la pèse au quotidien.

Jusqu’à sa rencontre avec Tate, un voisin, qui va venir bouleverser son existence car il lui apprendra à lire et lui ouvrira les yeux sur le monde qui l’entoure.

Delia Owens navigue dans le temps pour nous conter l’histoire douloureuse de Kya ainsi que l’enquête qui s’ouvre des années plus tard suite à la découverte du cadavre d’un jeune homme nommé Chase dans le marais.

Si plusieurs éléments de l’intrigue restent prévisibles et si certains détails semblent peu vraisemblables, ces points négatifs se sont fait rapidement oublier. Je me suis laissée emporter par le récit grâce en grande partie à la qualité indéniable de la plume de la romancière américaine.

Egalement zoologiste, cette dernière dresse un tableau des plus vivants du cadre dans lequel grandit notre héroïne. Des descriptions immersives et saisissantes du marais où le lecteur peut par exemple apercevoir au détour d’un chenal des échassiers prenant leur envol ou encore des dindons sauvages.

Une faune d’une grande diversité, occupant une place essentielle dans ce roman envoûtant et doté d’une héroïne marquante, au caractère fort, à laquelle on ne peut que s’attacher.

Un très beau roman qui m’aura offert un délicieux moment de lecture avec cette histoire de survie absolument addictive et merveilleusement dépaysante.

note 4

19 commentaires sur « Là où chantent les écrevisses – Delia Owens »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s