La disparition de Josef Mengele – Olivier Guez

DSC_0481

Titre : La disparition de Josef Mengele

Auteur : Olivier Guez

Date de parution : mars 2018

Editions : Audiolib

Lu par l’auteur, durée 5h48

 

Résumé :

1949 : Josef Mengele arrive en Argentine.
Caché derrière divers pseudonymes, l’ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s’inventer une nouvelle vie à Buenos Aires. L’Argentine de Perón est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et le médecin SS doit s’enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance de planque en planque, déguisé et rongé par l’angoisse, ne connaîtra plus de répit… jusqu’à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979.
Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet, trente ans durant ?

 

Mon avis :

Ce roman se concentre sur l’après Auschwitz et l’exil de Josef Mengele en Amérique du Sud. Les expérimentations de ce bourreau durant la guerre sont évoquées ici très brièvement car ce n’est pas l’objet de ce récit qui débute en 1949.

L’auteur, dont on ressent tout au long de cette lecture le considérable travail de documentation, nous dresse le portrait de ce médecin SS qui est mort sans avoir été jugé.

Sa fuite l’entraîne dans un premier temps en Argentine, terre d’accueil de nombreux nazis, où il vit quelques années de bonheur paisible. Puis, l’étau se resserre de plus en plus et la paranoïa s’installe. Traqué, il se terre ensuite au Paraguay et au Brésil où l’on assiste alors à sa déchéance.

Une lecture enrichissante qui permet de découvrir les facettes de ce personnage qui a tant fait parler de lui. On apprend ainsi avec stupeur qu’il a bénéficié du soutien financier de sa famille jusqu’à son décès.

La plume d’Olivier Guez est sobre, percutante et nous offre un éclairage nouveau sur « l’Ange de la mort ». Un tortionnaire qui n’a jamais éprouvé le moindre remords.

De plus, le contexte politique dépeint par l’auteur ne manque pas d’intérêt et nous entraîne notamment dans l’Argentine de Perón.

Concernant la lecture audio, les débuts ont été plutôt laborieux. Le ton monocorde de la narration a été un frein à mon immersion dans le récit. Heureusement, ce bémol a été vite oublié car le sujet abordé est vraiment saisissant.

Un roman passionnant qui nous fait revivre la cavale de l’un des plus monstrueux criminels de guerre. Un récit historique captivant.

note 4

Publicités

12 réflexions sur “La disparition de Josef Mengele – Olivier Guez

  1. Madame Aigre-Douce dit :

    Il me fait super envie mais j’attends qu’il soit dispo à la bibli… Quant à la lecture audio, jamais sauté le pas, je ne retiens pas ce que j’entends donc pas une option pour moi !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s