La police des fleurs, des arbres et des forêts – Romain Puértolas

DSC_1266

Titre : La police des fleurs, des arbres et des forêts

Auteur : Romain Puértolas

Date de parution : 2 octobre 2019

Editions : Albin Michel

 

Qu’est-ce que je me suis régalée en lisant ce roman! Une chose est certaine, je me suis faite clairement rouler dans la farine et j’ai adoré ça!

Derrière cette jolie couverture et ce titre énigmatique se cache une enquête surprenante au dénouement vraiment bluffant et inattendu.

J’en dirai peu sur le contenu de l’intrigue pour vous laisser le plaisir de la découverte mais sachez simplement que l’on suit les pérégrinations d’un jeune inspecteur de police, originaire de la ville, qui débarque dans le village de P. afin d’enquêter sur un meurtre durant l’été 1961. La victime, nommée Joël et âgée de 16 ans, était appréciée de tous.

Outre son final absolument jouissif, ce qui fait également l’originalité de cette enquête est la forme du récit, principalement épistolaire. En effet, suite à un violent orage, les lignes téléphoniques ne fonctionnent plus, ce qui oblige notre officier à restituer le fruit de ses avancées par écrit au Procureur de la République. Armé de son magnétophone flambant neuf, astucieusement caché dans sa mallette, l’inspecteur peut ainsi nous retranscrire les différents interrogatoires des habitants du village dans une correspondance savoureuse.

Passé la mise en garde des premières pages, on se prend très vite au jeu de cette enquête. L’histoire se lit d’une traite, le ton léger ainsi que la plume succulente nous transportent pour notre plus grand bonheur dans une délicieuse ambiance rurale.

Un formidable roman, divertissant et drôle, dans lequel je me suis faite balader de bout en bout.

note 4

Je vous propose de découvrir les trois premières pages du roman, la mise en garde qui ouvre le récit.

azr

sfq2

fqaz3

10 réflexions sur “La police des fleurs, des arbres et des forêts – Romain Puértolas

  1. flyingelectra dit :

    alors si j’ai aimé l’idée d’une enquête sous forme épistolaire te l’époque .. je n’ai par contre pas du tout accroché au style et aux trois premières pages, j’avais déjà envie d’être en 1961 or là on parle du sixième sens et le policier est mort .. bref.. et le style ne m’a pas emballé… du coup je suis toute mitigée !

    Aimé par 1 personne

    • Je te rassure, dès la page suivante, l’enquête s’ouvre en 1961 et tu suis le récit de l’inspecteur jusqu’à la dernière page à cette époque, les trois premières pages sont à part, c’est une mise en garde avant de commencer la lecture 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s