La brume en août – Robert Domes

DSC_1066

Titre : La brume en août

Auteur : Robert Domes

Date de parution : octobre 2017

Editions : La Belle Colère

 

Résumé :

Allemagne, 1933. Ernst Lossa vient d’une famille de Tziganes. Les services sociaux l’arrachent à sa famille et le placent dans un orphelinat. Là, le jeune enfant se débat entre les promesses de revoir ses parents et la difficile adaptation à son nouvel environnement. Quoi qu’il fasse, il est jugé comme un enfant à problèmes car ce qui plane sur lui, c’est le regard des adultes qui le jugent  » issu d’une race inférieure « . Il sera transféré plusieurs fois d’institution en institution, jusqu’à être interné dans un hôpital psychiatrique. Commence alors son court voyage vers la mort. Cet enfant, parfaitement sain de corps et d’esprit, gentil, résilient, ne pourra jamais comprendre cette grande faute qu’on lui reproche.
Après des années de recherches, Robert Domes tisse sur son destin et en son hommage un récit aussi beau que poignant, qui illustre parfaitement une face peu connue de la nazification des esprits dans l’Allemagne des années 1930. Un scandale historique qui aura été largement ignoré à Nuremberg, comme un dossier perdu dans les ténèbres de la Seconde Guerre mondiale.

 

Mon avis : 

Ce roman jeunesse retrace le funeste destin du jeune Ernst Lossa et nous permet d’aborder un aspect méconnu de la Seconde Guerre Mondiale. En effet, l’euthanasie en grand nombre d’enfants handicapés ou marginaux fait partie des actes abominables perpétrés à cette période par les nazis.

Dans les années 1980, le nouveau directeur de la clinique de Kaufbeuren découvre le dossier médical de l’enfant Ernst Lossa. Son histoire attire son attention et il remet ensuite ces documents à Robert Domes. Ce dernier va effectuer une enquête approfondie pendant plusieurs années afin de restituer dans ce livre, de manière romancée, l’enfance de ce garçon sain de corps et d’esprit, jusqu’à son tragique assassinat à l’âge de quatorze ans dans un hôpital psychiatrique.

260px-Ernst_Lossa,_Foto_aus_der_KrankenakteErnst Lossa (photo : archives Kaufbeuren)

Tout débute en 1933. Ernst Lossa a quatre ans et sa mère souffre de tuberculose. Du jour au lendemain, il est arraché brutalement à sa famille, d’origine tzigane, par les services sociaux et se retrouve ballotté d’orphelinat en maison de correction. Considéré comme asocial et accusé d’être inéducable, il sera l’une des victimes des nazis quelques années plus tard.

Le récit de ce gamin attachant est bien évidemment bouleversant et révoltant. Du point de vue d’Ernst, l’auteur nous restitue avec justesse l’environnement difficile dans lequel il va grandir. Une lecture essentielle qui met en avant un épisode sombre et terrifiant de l’Histoire allemande pendant le Troisième Reich.

Pour ne pas oublier la barbarie des hommes, Robert Domes rend un bel hommage à Ernst Lossa et à tous les enfants innocents, victimes d’euthanasie durant la guerre. Un portrait poignant et une lecture indispensable.

note 4

Publicités

5 réflexions sur “La brume en août – Robert Domes

  1. L’action T4 est encore mal connue du « grand public » (je n’aime pas trop ce terme) et c’est essentiel d’en parler. Merci pour cette chronique ! 🙂

    Si ce sujet t’intéresse, Calmann-Levy ont fait paraître avec le Mémorial de la Shoah « Les origines de la Shoah : de l’euthanasie à solution finale » par Henry Friedlander. Je ne l’ai pas encore lu mais c’est un support à jour sur ce sujet. 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s